•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un autre projet hydroélectrique

Jean Charest
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre du Québec veut aller de l'avant plus rapidement que prévu avec un nouveau mégaprojet hydroélectrique, celui de la rivière Petit Mécatina, sur la Côte-Nord.

Moins de deux semaines après avoir lancé les travaux du complexe de la Romaine, Jean Charest, revient à la charge.

Le premier ministre a profité du conseil général de son parti, qui s'est terminé dimanche, à Laval, pour annoncer qu'il avait demandé à Hydro-Québec de commencer les études pour construire un nouveau complexe hydroélectrique sur la rivière Petit Mécatina, sur la Côte-Nord.

Ce projet était déjà dans les plans d'Hydro-Québec, mais Jean Charest a demandé qu'on commence les études dès cette année.

« On va à nouveau préparer l'avenir. Je vous informe que j'ai demandé à Hydro-Québec d'entamer dès cette année les études en vue de l'aménagement d'une autre rivière sur la Côte-Nord, la rivière Petit Mécatina. Ce projet sera le projet jumeau de la Romaine », a-t-il dit.

Ce projet de 1200 MW produirait l'équivalent de ce que consomment en électricité les villes de Gatineau et de Québec.

« Grâce à ces projets, le domaine énergétique québécois connaîtra le plein emploi pour une prochaine génération. »

— Une citation de  Jean Charest

Reprenant son thème favori de l'énergie renouvelable, M. Charest a réitéré, dans son discours de clôture, qu'il voulait que le Québec devienne la première puissance mondiale en la matière.

Il a expliqué qu'il voulait profiter davantage du marché américain, dont les besoins en électricité sont importants. Le gouvernement va d'ailleurs organiser une mission, cet automne, qui se rendra à Washington pour convaincre les autorités américaines que l'électricité produite au Québec est verte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !