•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prolongement de nouveau retardé

Tracé du prolongement de l'autoroute 73

Tracé du prolongement de l'autoroute 73

Radio-Canada

Les opposants au tracé choisi par le ministère des Transports contestent encore une fois devant les tribunaux une décision de la Commission de protection du territoire agricole.

Le prolongement de l'autoroute 73 en Beauce doit à nouveau être reporté. Les opposants au tracé choisi par le ministère des Transports retournent devant les tribunaux. Ils contestent encore une fois la décision de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) qui a autorisé le tracé, il y a quelques semaines.

Les opposants vont maintenant s'adresser au Tribunal administratif du Québec pour contester cette décision. Ils estiment que la CPTAQ a utilisé des données erronées pour évaluer les impacts sur le milieu agricole, mentionne une des opposantes, Josée Bilodeau, qui a une terre à bois dans un secteur où doit passer l'autoroute. « Dans la décision, dans la partie analyse, ils utilisent 120 hectares, et à la toute fin, ils autorisent 160. Il y a une incohérence », soulève-t-elle.

Les opposants s'étaient déjà adressés aux tribunaux à la suite de la première décision de la CPTAQ et ils avaient en partie obtenu gain de cause. La CPTAQ avait dû refaire ses devoirs.

Les travaux pour le prolongement de l'autoroute, dans le secteur de Beauceville, sont donc retardés par la nouvelle contestation.

La Beauce réclame depuis plusieurs années le prolongement de l'autoroute 73 entre Beauceville et Saint-Georges, un projet de plus de 230 millions de dollars.