•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Niet à la manifestation gaie

Manifestants gais arrêtés
Photo: La Presse canadienne / AP/Misha Japaridze

À la veille de la journée internationale de lutte contre l'homophobie, la police russe arrête des dizaines de personnes qui manifestaient pour les droits des homosexuels, à Moscou.

La police russe a violemment dispersé les personnes qui participaient, samedi, à une parade de la fierté gaie interdite par les autorités.

La communauté homosexuelle voulait profiter de la présentation du concours Eurovision de la chanson pour attirer l'attention sur ses conditions de vie en Russie.

Des dizaines de manifestants ont été arrêtés et conduits à bord de véhicules de police.

La Ville de Moscou avait interdit le rassemblement, parce qu'elle jugeait la manifestation moralement condamnable. Les activistes ont qualifié de honteuse l'homophobie des autorités russes.

« Si on dénie la démocratie aux lesbiennes et gais en Russie, alors les autres Russes doivent craindre pour leur liberté », a déclaré, juste avant d'être arrêté, le militant américain Andy Thayer, l'un des fondateurs du Gay Liberation Network, basé à Chicago.

En Russie, l'homosexualité a été considérée comme un crime jusqu'en 1993 et comme une maladie mentale jusqu'en 1999. L'homophobie y est fortement répandue.