•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rien ne va plus pour Ortiz

David Ortiz
David Ortiz Photo: AFP / Getty Images/Stephen Dunn
Radio-Canada

Le frappeur de choix atteint le fond du baril. En pleine léthargie, David Ortiz est laissé de côté et aura au moins deux jours de réflexion.

David Ortiz a franchi une autre étape dans sa descente aux enfers.

Le frappeur de choix des Red Sox de Boston a été laissé de côté vendredi, pour le premier match d'une série contre les Mariners de Seattle, remporté 5-4 par ces derniers.

Le gérant Terry Francona a indiqué qu'il pourrait lui donner une deuxième journée de congé samedi.

Le voltigeur J.D. Drew a pris sa place au 3e rang, tandis que Rocco Baldelli a été utilisé comme frappeur de choix.

« Big Papi » traverse la pire séquence de sa carrière. Jadis un puissant cogneur, le colosse ne compte aucun circuit, 15 points produits et frappe pour une moyenne de ,208 en 34 matchs. En 130 présences au bâton, il a été retiré 30 fois sur des prises.

Le Dominicain a atteint le fond du baril jeudi, dans une défaite de 5-4 en 12 manches contre les Angels de Los Angeles. Il a été blanchi en 7 présences au marbre et a laissé 12 coureurs sur les buts. Il s'est fait retirer à deux reprises avec les buts remplis et deux retraits.

Depuis sa saison de 54 circuits et 137 points produits en 2006, Ortiz a vu sa production chuter d'année en année. Il a cogné 35 longues balles en 2007. Ralenti par des blessures l'an dernier, il a été limité à 23 circuits en 109 matchs.

Propulsés par les bâtons de Dustin Pedroia, de Kevin Youkilis et du Canadien Jason Bay, les Sox (21-15) sont néanmoins à deux matchs des Blue Jays de Toronto (24-14) et du sommet de la Section est.

Aucun thème sélectionné