•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec s'attaque au fléau

Chirurgie bariatrique
Radio-Canada

Le ministre de la Santé entend tripler le nombre d'interventions chirurgicales bariatriques d'ici 2011. Pour ce faire, le gouvernement investira 29 millions de dollars.

Le gouvernement du Québec s'attaque à l'obésité morbide. Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, a annoncé que le gouvernement investira 29 millions de dollars d'ici les trois prochaines années pour lutter contre le fléau.

Québec entend notamment tripler, d'ici 2010, le nombre d'interventions chirurgicales bariatriques. De 840 opérations effectuées l'an dernier, on en fera 1500 cette année, 2250 l'an prochain et 3000 en 2011.

Actuellement, le temps d'attente pour une telle opération se situe entre cinq et sept ans. Le ministre Bolduc espère réduire ce délai à moins de six mois, en procédant à 6000 opérations par année.

Tableau

Une partie des 29 millions de dollars servira à couvrir les frais de la bande gastrique, une bande gonflable qui coûte entre 3000 $ et 5000 $ et que le patient devait jusqu'ici payer. Le reste de la somme ira aux dépenses liées au fonctionnement du bloc opératoire.

L'obésité morbide touche environ 300 000 Québécois, cinq fois plus de femmes que d'homme. La majorité d'entre elles sont âgées de 31 à 45 ans. Les diètes étant souvent inefficaces, l'intervention chirurgicale est la seule solution permanente à la maladie. Celle-ci entraîne plusieurs problèmes cardiovasculaires, de diabète et de cancer.

C'est donc une maladie qui coûte cher à l'État. Le système de santé estime qu'il récupérera les coûts de l'opération en quatre ans.

Avec les informations de La Presse canadienne