•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fin d'un débat

Justice
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'avocat des plaignants réitère que le cours d'éthique et de culture religieuse devrait être optionnel pour respecter le droit des parents d'éduquer leurs enfants selon leurs valeurs. De son côté, le ministère de l'Éducation rétorque qu'il s'agit d'une formation essentielle pour initier les enfants au multiculturalisme.

Le procès intenté par des parents qui contestent le caractère obligatoire du nouveau cours d'éthique et de culture religieuse (ECR) devrait se terminer, vendredi, au palais de justice de Drummondville. Les plaignants demandent que la nouvelle formation, qui est donnée au primaire et au secondaire depuis septembre dernier, devienne optionnelle.

Depuis le début du procès, lundi, les deux parties ont fait entendre divers experts, dont des théologiens et des philosophes. Le responsable du cours d'ECR au ministère de l'Éducation a également été appelé à témoigner.

Selon l'avocat des plaignants, le cours d'éthique et de culture religieuse doit devenir optionnel pour respecter le droit des parents d'éduquer leurs enfants selon leurs valeurs religieuses ou philosophiques. De l'avis des requérants, la nouvelle formation risque de créer la confusion chez les enfants en leur demandant de différencier les croyances propres à chaque religion.

De son côté, le procureur général du gouvernement du Québec rétorque que le cours d'éthique et de culture religieuse est essentiel pour initier les jeunes à la réalité du multiculturalisme. Pour le ministère de l'Éducation, le cours poursuit des objectifs légitimes, dont la recherche du bien commun et l'apprentissage de la vie en société.

La décision qui sera rendue par le juge Jean-Guy Dubois de la Cour supérieure du Québec pourrait faire jurisprudence à l'échelle de la province. Près de 1200 parents ont demandé que leur enfant soit exempté du cours d'éthique et de culture religieuse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !