•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un oeil dans le cosmos

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.



En avril 1990, les astronautes à bord de la navette Discovery mettent en orbite un télescope spatial dans l'espoir de connaître un peu plus l'Univers qui nous entoure. L'appareil, de la taille d'un petit camion, est placé à 600 km de la Terre à l'aide du bras canadien.

jupiter-ganymèdeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Image captée en 2009 du triplet de galaxies Arp 274

Photo : NASA

En mai 2009, l'équipage d'Atlantis visite pour une cinquième et dernière fois l'appareil de 20 ans qui a révolutionné l'astronomie avec ses images de naissance d'étoiles et de collisions intergalactiques.

L'objectif de cette mission était de remplacer et de réparer les instruments du télescope, pour lui permettre de rester opérationnel pendant encore cinq à dix ans, le temps de mettre en orbite son successeur, le télescope James Webb, en 2014.

galaxie-sombreroAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo prise en 2003 de la galaxie Sombrero Messier 104 (M104)

Cinq sorties dans l'espace sont été réalisées au cours de cette mission de 13 jours. Les astronautes ont doté le télescope de nouveaux accumulateurs électriques, de six nouveaux gyroscopes, de circuits électroniques, de nouvelles batteries, en plus d'actualiser son système informatique de secours.

Une nouvelle caméra à grand champ et un spectrographe des origines cosmiques ont également été installés.

Ces nouveaux instruments permettent maintenant à Hubble de remonter encore plus loin dans le temps pour se rapprocher de 600 à 500 millions d'années du Big Bang.

L'Univers selon Hubble

Hubble est devenu un incontournable en astronomie: il a recueilli plus de 800 000 images de 30 000 objets du cosmos, pour ainsi faire avancer nos connaissances astronomiques comme aucun autre instrument ne l'a fait jusqu'à maintenant.

Les observations de Hubble ont amené de spectaculaires percées scientifiques et des découvertes de première importance. Elles ont ainsi permis aux scientifiques :

  • de situer la formation de l'Univers à il y a 13,7 milliards d'années;
  • de confirmer l'existence de la matière sombre;
  • de mieux connaître les planètes du système solaire, notamment Saturne et Jupiter;
  • de mieux comprendre la naissance et la mort des étoiles;
  • d'observer de lointaines galaxies;
  • de confirmer partiellement la théorie selon laquelle la plupart des galaxies contiennent un trou noir en leur centre;
  • de voir la comète Shoemaker-Levy 9 frapper Jupiter;
  • de montrer que le processus de formation des systèmes planétaires est commun dans notre galaxie;
  • de rédiger plus de 4000 articles scientifiques.

Déception initiale

Le projet Hubble n'avait pourtant pas connu un départ canon. D'abord, en 1986, son lancement avait été retardé à la suite de la catastrophe de la navette Challenger.

Le télescope de 11 tonnes et 13,2 mètres de long sera finalement mis en orbite en 1990 lors de la mission STS-31.

Puis, mauvaise surprise : les images qu'il transmet sont floues et n'atteignent pas la résolution prévue en raison d'un problème technique qui sera réparé lors de la première mission d'entretien, en décembre 1993.

Ce n'est qu'en janvier de l'année suivante que la NASA considère que la mission est un succès. Elle publie alors les premières images claires qui redéfiniront notre compréhension de l'Univers.

Le monde qui nous entoure

L'une des dernières images transmises par Hubble avant sa remise à niveau est celle de la nébuleuse Kohoutek 4-55, nommée ainsi en l'honneur de son découvreur, l'astronome tchèque Lubos Kohoutek. Cette nébuleuse est composée des restes d'une étoile de faible masse.

Hubble-galactiquesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La paire galactique Arp 147, photographiée par Hubble

Photo : NASA/Hubble

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.