•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sun Media et le Journal de Montréal condamnés

Le Journal de Montréal
Le Journal de Montréal (archives)

Un tribunal condamne des journaux de Quebecor Media à payer des dommages et intérêts compensatoires de 10 000 $ pour intrusion dans la vie privée de deux raéliens.

Des raéliens ont obtenu gain de cause contre Le Journal de Montréal et Sun Media.

La Cour du Québec a reconnu coupables le journal du groupe Quebecor et Sun Media d'intrusion dans la vie privée et les a condamnés à payer des dommages et intérêts compensatoires de 10 000 $ ainsi que les frais de justice et d'expertise.

En 2003, les journalistes Brigitte McCann et Chantal Poirier avaient infiltré le mouvement raélien en utilisant de fausses identités et avaient pris des centaines de photos clandestinement.

Cette enquête a fait l'objet d'une série de reportages dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec. Les deux quotidiens ont ainsi publié des photos de raéliens sans leur consentement.

Ces publications ont donc « causé d'importants dommages moraux et financiers (perte d'emploi et de contrats et atteinte à leur respectabilité, honneur et réputation) », précise le jugement.

Le juge Charles G. Grenier a condamné ainsi les techniques « malhonnêtes, illégales et excessives », selon le communiqué publié par le mouvement raélien.

Le porte-parole des raéliens, Daniel Chabot, s'est félicité de cette décision du juge et a estimé qu'elle était « une grande victoire pour les droits humains et les libertés au Québec ».

Mais M. Chabot a regretté que le juge John Keable ait rejeté les plaintes de 13 raéliens sur 14 en octobre 2007.

Le juge Grenier n'a pas obligé le Journal de Montréal et le Journal de Québec à publier le jugement qui a été rendu public le 31 mars 2009.