ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aller au menu principalAller au contenu principalAller au pied de page
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fusion AMH-LNH

Radio-Canada

Il y a à peu près 30 ans, la LNH et l'AMH ont fusionné. Du coup, la LNH accueillait quatre nouvelles formations: les Nordiques, les Jets, les Whalers et les Oilers.

La fusion AMH-LNH

La guerre sans merci aura duré 7 ans. Au printemps de l'année 1979, l'Association mondiale de hockey et la Ligue nationale de hockey se fusionnent après de longues négociations.

Les fondateurs de l'AMH Dennis Murphy et Gary Davidson avaient ébranlé les colonnes du temple de la LNH en lançant un circuit à douze équipes.

L'AMH crée dès lors les premiers hockeyeurs millionnaires avec des contrats accordés à Bobby Hull et Derek Sanderson. De plus, elle repêche de jeunes joueurs, bien avant l'âge minimum du circuit rival.

Dans ce contexte, les dirigeants de la LNH n'ont plus le choix de négocier une fusion. Des discussions secrètes auraient eu lieu dès la saison 1972-73. Discussions qui se seraient répétées périodiquement pendant quatre ans, alimentant ainsi toutes sortes de rumeurs.

Le président de la Ligue nationale, Clarence Campbell, s'oppose fermement à la fusion, tout comme certains propriétaires. Le Canadien de Montréal, entre autres, ne voit pas d'un bon oeil l'arrivée des Nordiques de Québec en raison du partage des revenus sur les droits de télévision.

En 1977, John Ziegler succède à Campbell, parti à la retraite, et le climat des négociations s'assainit. Même qu'au cours de l'été, les deux ligues en viennent à une entente de principe. Mais lors du vote des gouverneurs, cinq équipes de la LNH rejettent le projet. L'AMH est prise au dépourvu et doit planifier sa sixième saison en un mois alors qu'elle croyait l'aventure terminée.

En juin 1978, les pourparlers reprennent à Détroit. Plus méfiants, les négociateurs du jeune circuit durcissent leur position. L'AMH vit cependant des moments difficiles. Elle ne compte plus que sept équipes, soit la moitié en comparaison à 1re saison 1974-75.

Bobby HullBobby Hull Photo : AP

Les Racers d'Indianapolis cessent leurs activités après seulement les 25 premiers matchs de la saison 1978-79. L'un de leurs jeunes joueurs, Wayne Gretzky, âgé de 17 ans, a disputé 8 matchs avant d'être revendu aux Oilers d'Edmonton. Le président des Racers croyait avoir payé trop cher pour ce jeune prodige...

Une ronde intensive de négociations a lieu avec Me Marcel Aubut, qui est à la table de négociations pour l'AMH. Le 30 mars 1979, John Ziegler annonce l'entrée de quatre équipes de l'AMH au sein de la Ligue nationale pour une somme estimée à six millions de dollars ainsi que la dissolution du circuit rival.

Les Nordiques de Québec, les Whalers de la Nouvelle-Angleterre, les Jets de Winnipeg et les Oilers d'Edmonton sont l'héritage laissé par cette aventure. En 2009, seuls les Oilers subsistent.

Les Stingers de Cincinnati et les Bulls de Birmingham reçoivent une somme d'argent en guise de dédommagement pour la fermeture de la ligue.

La seule de ces équipes qui n'aient jamais remporté la coupe Avco, les Oilers d'Edmonton, connaîtra le plus de succès dans la Ligue nationale.