•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet-pilote de véhicules à hydrogène

Des véhicules qui circuleront sur le tarmac de l'aéroport international de Montréal

Des véhicules qui circuleront sur le tarmac de l'aéroport international de Montréal.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les gouvernements du Québec et du Canada unissent leurs efforts pour investir 14 millions de dollars dans un projet pilote visant à réduire l'émission de gaz à effet de serre.

Les véhicules de transport de l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal seront modifiés pour passer d'une alimentation au diesel à une alimentation à l'hydrogène. Les deux paliers de gouvernement ont dévoilé le lancement de ce projet-pilote, lundi, à Dorval.

Les gouvernements du Québec et du Canada unissent leurs efforts pour investir 14 millions de dollars dans ce projet visant à réduire l'émission de gaz à effet de serre. Un autre aéroport canadien, celui de Vancouver, participera également à ce projet.

Dans le cadre de l'expérience, des navettes, des voitures pour passagers et des véhicules utilitaires, de même que des générateurs, seront alimentés par diverses technologies de l'hydrogène.

Le projet, qui sera piloté par Air Liquide Canada, est issu d'une collaboration entre le ministère des Ressources naturelles du Canada et l'Agence de l'efficacité énergétique (AEE) du Québec. Il compte également sur la participation de 14 autres entreprises.

Air Liquide mettra à l'essai une station-service à l'hydrogène qui pourra ravitailler plusieurs véhicules à la fois. « Nous sommes très heureux et très fiers de participer à ce projet pilote avec Air Liquide », a déclaré le président-directeur général d'Aéroports de Montréal, James Cherry. « Nous nous sommes engagés à offrir tout le soutien nécessaire au succès de ce projet, nous fournirons un site pour l'installation de la station-service et nous compterons parmi les participants actifs qui utiliseront des véhicules mus à l'hydrogène. »

Le projet prendra son envol au printemps 2010, pour se terminer au printemps suivant. Le bilan de l'expérience déterminera de la suite à donner à ce projet.

Air Liquide est un des leaders mondiaux des gaz pour l'industrie, la santé et l'environnement, présent dans plus de 75 pays avec 43 000 employés. Oxygène, azote et hydrogène sont au nombre des gaz offerts par Air Liquide depuis sa création en 1902.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !