•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le minimum vital

antarctique-rechauffement

Photo : NASA

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des bactéries ayant survécu au moins 1,5 million d'années sans oxygène ni lumière sont découvertes par des scientifiques américains sous un glacier en Antarctique.

Voici une découverte qui pourrait changer les perspectives de la recherche de la vie dans l'Univers.

Des bactéries qui ont survécu au moins 1,5 million d'années sans oxygène ni lumière ont été découvertes par des scientifiques américains sous le glacier Taylor en Antarctique.

Elles ont survécu dans ces conditions dans une eau salée glaciale, affirme le Pr John Priscu, de l'Université du Montana.

Ces êtres vivants se sont développés en transformant en nutriments des composants de soufre et de fer abondant dans cette eau.

Sa collègue Jill Mikucki, du Dartmouth College, estime que ce microcosme est semblable à la géochimie et à la biochimie de la Terre il y a des millions d'années.

Cet écosystème est une sorte de capsule du temps unique venue tout droit d'une autre période de la Terre. Je ne connais aucun autre environnement comme celui-là sur notre planète.

Jill Mikucki, Dartmouth College

Sur d'autres planètes

La découverte de cet écosystème pourrait expliquer comment la vie se développe sur d'autres planètes comme Mars, sous une épaisse couche de glace, sans lumière et donc sans photosynthèse.

Les chercheurs soutiennent que les bactéries qui forment cet écosystème ressemblent aux micro-organismes marins contemporains. Mais ils sont aussi, sur plusieurs aspects, très différents, en particulier en ce qui a trait à leur métabolisme.

Les similitudes laissent penser que les ancêtres des bactéries nouvellement découvertes peuplaient l'océan.

L'une des grandes questions posées par cette découverte consiste à savoir comment la vie a pu subsister et se développer sous 400 mètres de glace dans l'obscurité et le froid permanents pendant aussi longtemps.

Jill Mikucki

Ces bactéries sont l'objet d'un article publié dans le magazine Science.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !