•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un plan de sauvetage mis de l'avant

Observatoire du Mont-Mégantic

Observatoire du Mont-Mégantic

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre fédéral des Travaux publics, Christian Paradis, travaille à un plan de sauvetage pour l'Observatoire du Mont-Mégantic. Le financement proviendrait vraisemblablement d'Ottawa.

Le ministre fédéral des Travaux publics et député de la circonscription de Mégantic-L'Érable, Christian Paradis, travaille à un plan de sauvetage pour l'Observatoire du Mont-Mégantic.

Christian Paradis aurait obtenu l'accord du premier ministre Stephen Harper pour lancer une opération visant à sauver l'observatoire et à trouver les sommes nécessaires pour lui permettre de conserver la totalité de la contribution fédérale annuelle de 325 000 $.

Interrogé mercredi matin par la télévision de Radio-Canada, le ministre fédéral des Travaux publics a affirmé que le financement proviendrait d'Ottawa, sans toutefois donner trop de détails.

« Comme je vous le dis, je ne ferai pas d'annonce ici ce matin, mais on va s'organiser pour que la viabilité de l'observatoire soit assurée. Alors, l'argent viendra vraisemblablement du gouvernement fédéral. Je suis en train de travailler sur ça, mais je ne peux pas aller plus loin à ce niveau-là [...] », a dit M. Paradis.

Rappelons que la semaine dernière, le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) a indiqué qu'il mettait fin à la subvention de fonctionnement annuelle de 325 000 $ qu'il versait à l'observatoire à compter du 1er avril 2010.

Gilles Duceppe, chef du Bloc québécoisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef bloquiste Gilles Duceppe

Par ailleurs, le chef bu Bloc québécois a visité mercredi matin l'Observatoire du Mont-Mégantic.

Gilles Duceppe n'a pas mâché ses mots à l'endroit du gouvernement de Stephen Harper, se questionnant à savoir sur quelle planète vivent les conservateurs.

Le chef bloquiste a également tenu à réagir aux propos tenus la semaine dernière par Christian Paradis selon lesquels ce n'est pas le gouvernement fédéral qui a pris la décision de mettre fin à la subvention annuelle de fonctionnement de l'observatoire, mais bel et bien le CRSNG.

Selon Gilles Duceppe, le CRSNG n'a eu d'autre choix que de se plier aux nouveaux critères conservateurs en matière de sciences pour l'attribution de son financement.

Gille Duceppe a ajouté que le financement pour l'Observatoire du Mont-Mégantic doit provenir de l'État et qu'il doit être permanent.

Avec les informations de La Presse canadienne, et La Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !