•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

BAPE, opposants et partisans

Malartic
Malartic

La deuxième partie des audiences publiques sur l'environnement portant sur le projet de mine d'or à ciel ouvert de l'entreprise Osisko s'est ouverte mardi à Malartic.

Plus de 300 personnes ont assisté mardi soir à Malartic à la deuxième partie des audiences publiques sur l'environnement concernant le projet de mine d'or à ciel ouvert de l'entreprise Osisko. Une douzaine de mémoires ont été présentés aux commissaires du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).

La Coalition pour que le Québec ait meilleure mine, en présence du chanteur Richard Desjardins, a profité de l'occasion pour manifester et demander un débat public sur l'exploitation des mines à ciel ouvert dans la région.

« Il est temps de civiliser cette industrie, et ça va commencer ici, à Malartic, en cette belle journée du mois d'avril. Il faut avoir un débat public à la grandeur de la région pour voir si on va accepter de faire lever l'écorce terrestre entre Rouyn et Val-d'Or pour aller chercher de la basse teneur. Est-ce qu'on va accepter ça comme développement durable? », déclare Richard Desjardins, vice-président de l'Action boréale de l'Abitibi-Témiscamingue.

Quant à la Chambre de commerce de Val-d'Or, elle a rappelé son appui au projet, en soulignant les répercussions économiques pour la région. Elle a entre autres cité en exemple la mine à ciel ouvert de Porcupine, en Ontario.

Le rapport du BAPE sera remis au plus tard le 9 juillet à la ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Line Beauchamp. La ministre disposera ensuite de 60 jours pour rendre le rapport public.

Aucun thème sélectionné