•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les drapeaux sont en berne à Valcartier

Karine Blais

La cavalière Karine Blais

Photo : Défense nationale

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les soldats de la base militaire de Valcartier sont attristés par la mort de la jeune militaire de 21 ans survenue lundi au nord de Kandahar, en Afghanistan.

Les soldats de la base militaire de Valcartier sont attristés par la mort de la cavalière Karine Blais, originaire des Méchins, en Gaspésie.

Quelques-uns ont accepté de commenter la mort de la jeune militaire de 21 ans: « On sait tous que ça va arriver. C'est malheureux. On ne s'habitue pas, on a quand même un coeur comme tout le monde », a dit l'un d'eux.

La cavalière Karine Blais est arrivée il y a deux semaines en Afghanistan. Elle faisait partie du 12e régiment blindé qui fait partie du contingent de 2400 soldats de la base de Valcartier déployés jusqu'en novembre à Kandahar. Les derniers militaires de ce contingent doivent partir pour l'Afghanistan d'ici la fin du mois.

À Valcartier, les drapeaux sont en berne. Aucun détail n'a été précisé sur le retour au pays de la dépouille de cette deuxième femme militaire à périr en Afghanistan. L'autre femme militaire à avoir péri en Afghanistan est la capitaine Nichola Goddard, en mai 2006.

La mort de Karine Blais porte à 117 le nombre de soldats morts depuis le début de la mission.

Les événements

La cavalière Karine Blais et d'autres militaires effectuaient une patrouille lorsque leur véhicule a roulé sur un engin explosif vers 17 h, heure locale de Kandahar.

Les quatre militaires blessés ont été transférés par hélicoptère à l'hôpital de la base de Kandahar au moment où une violente tempête de sable et un orage faisaient rage à Kandahar. Leur identité n'a pas été révélée et on n'a toujours pas de détails sur leur état de santé.

La famille lance un message à Stephen Harper

La famille de Karine Blais demande au premier ministre de rapatrier les troupes canadiennes. L'oncle et parrain de la jeune femme, Mario Blais, est convaincu qu'elle a perdu sa vie pour rien. « C'est une mort inutile. Les 117 ont été inutiles d'après moi. Il faut sortir d'Afghanistan. On pourrait y retourner seulement pour aider à reconstruire, mais pas pour aller se battre », dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...