•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour du dernier des touristes

Chargement de l’image

Photo : AFP / SERGEI REMEZOV

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Américain Charles Simonyi et les astronautes Michael Fincke et Iouri Lontchakov ont atterri sur Terre à bord du vaisseau spatial Soyouz.

Celui qui est présenté comme le dernier des touristes spatiaux, l'Américain Charles Simonyi, est de retour sur Terre.

Il accompagnait mercredi les astronautes Michael Fincke et Iouri Lontchakov à bord du vaisseau spatial Soyouz. Les trois hommes ont atterri dans la steppe kazakhe.

Le milliardaire, qui en était à son deuxième voyage à la Station spatiale internationale (SSI), était attendu par sa femme.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L’Américain Charles Simonyi au moment de son retour sur Terre.

Photo : AFP / MIKHAIL METZEL

Des responsables russes ont indiqué récemment que Charles Simonyi pourrait être le dernier touriste de l'espace avant longtemps, en raison du doublement prochain du nombre d'astronautes à bord de la SSI et du manque de place qui en résultera.

Toutefois, une place pourrait encore se libérer dans un Soyouz pour un vol prévu à l'automne.

Le retour du vaisseau avait été reporté de mardi à mercredi et le lieu d'atterrissage avait changé, le terrain choisi initialement ayant été jugé trop marécageux.

M. Simonyi avait décollé le 26 mars de la base spatiale russe de Baïkonour, au Kazakhstan.

Dennis Tito fut le premier touriste spatial en 2001. Il avait payé 20 millions de dollars à l'Agence spatiale russe pour pouvoir voyager dans l'espace.

Le saviez-vous?

Après avoir payé 25 millions de dollars pour son premier vol en avril 2007, Charles Simonyi, un des six « touristes » déjà partis en orbite, a cette fois dû débourser 35 millions. Il entre dans l'histoire spatiale comme étant le premier à avoir effectué deux missions de ce type.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !