•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éric Caire plonge

Éric Caire

Éric Caire

Radio-Canada

Le député de La Peltrie, Éric Caire, annonce sa candidature dans la course à la direction de l'Action démocratique du Québec afin de succéder à Mario Dumont.

Un premier candidat annonce qu'il sera de la course à la succession de Mario Dumont pour diriger l'Action démocratique du Québec (ADQ). Le député de La Peltrie, Éric Caire, qui avait déjà exprimé son intention de briguer la direction du parti, a décidé de se lancer.

S'il souhaite que les Québécois adhèrent aux valeurs de l'ADQ, il ajoute que le parti a mal expliqué ses idées au cours des dernières années. « On est un parti qui n'a jamais gouverné. Alors contrairement au Parti québécois ou au Parti libéral, nous n'avons pas la présomption des citoyens qu'on peut réaliser ce qu'on propose. Donc pour ça, il faut que l'on fasse la démonstration qu'on est capable de mettre en application nos idées. Pour moi, les mots rigueur et cohérence, vous allez m'entendre prononcer cela très souvent », a-t-il dit.

Il a une réticence sur la façon de choisir un candidat. Il ne croit pas dans la fiabilité du vote téléphonique des militants pour élire le nouveau chef.

M. Caire est entré à l'Assemblée nationale aux élections du 26 mars 2007. Il a été réélu député de la circonscription de La Peltrie aux élections du 8 décembre 2008. Éric Caire est âgé de 43 ans et est père de quatre enfants.

Bonnardel, un autre candidat potentiel

Le député de Shefford, François Bonnardel, est un autre candidat potentiel, ayant déjà laissé entendre qu'il était prêt.

Mardi, il a indiqué qu'il poursuivait sa réflexion, se demandant s'il avait les appuis nécessaires. « On ne s'en va pas à la présidence des Chevaliers de Colomb, mais à la présidence d'un parti politique. Alors, il faut bien évaluer tous les pour et les contre, l'expérience politique qu'on peut avoir, et les appuis qu'on a à gauche et à droite dans la population. »

Quant au maire de Huntingdon, Stéphane Gendron, il a dit qu'il passera son tour.

Le prochain chef de l'ADQ sera élu au début du mois de février 2010. C'est la députée Sylvie Roy qui est actuellement chef intérimaire. Les aspirants à la direction du parti ont jusqu'au 22 septembre pour déposer leur bulletin. Ils doivent recueillir 1000 signatures, dont au moins 60 dans chacune des 12 régions administratives définies par le parti.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !