•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laval fait le plein d'immigrants

L'immigration au Canada

(archives)

Radio-Canada

La population immigrante a augmenté de 40 % à Laval entre 2001 et 2006.

La Ville de Laval profite de l'afflux d'immigrants, selon une étude rendue publique par la Fédération canadienne des municipalités (FCM). Entre 2001 et 2006, la population immigrante a augmenté de 40 % à Laval alors que la moyenne canadienne se chiffrait à 15 %.

Les grandes villes continuent d'être les principaux pôles d'attraction pour les immigrants, mais elles perdent du terrain face à leurs banlieues. L'ancienne Ville de Montréal (avant les fusions), qui attirait 79 % des immigrants de la région en 2002, ne retient plus que 67 % d'entre eux en 2006.

Le coût des logements pourrait être en cause, selon l'un des auteurs de l'étude. Éprouvant plus de difficultés à leur arrivée et au cours des cinq premières années suivant leur immigration, les immigrants se tourneraient désormais vers la banlieue où les logements sont plus abordables.

La FCM réclame un soutien financier du gouvernement fédéral pour l'aider à accueillir les immigrants, mais refuse de chiffrer ses demandes.

L'immigration à Laval

  • Un peu plus de 10 % des immigrants qui arrivent à Laval ne parle ni l'anglais ni le français à la maison.
  • 20 % des Lavallois étaient nés à l'étranger en 2006