•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mines à vendre

mine

La mine Caribou (archives)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le milieu des affaires dans le nord du Nouveau-Brunswick reste optimiste malgré la mise en vente des mines Caribou et Restigouche, qui ont fermé en novembre dernier en raison de la chute du prix des métaux.

Au Nouveau-Brunswick, le milieu des affaires de la région Chaleur demeure optimiste malgré la mise en vente des mines Caribou et Restigouche, dans la région de Bathurst.

Donald Hammond, le directeur de l'agence de développement économique Entreprise Chaleur, pense que les entrepreneurs de la région ont les reins solides. Il rappelle que ces derniers ont déjà entrepris une diversification de leurs activités il y a une dizaine d'années, quand on a annoncé la fermeture de la mine Brunswick vers 2011.

« Malgré la fermeture de la mine Caribou, je pense que l'impact va être minime dans le sens que plusieurs entreprises nous ont dit effectivement que la diversification qu'ils avaient effectuée leur permettait de passer à travers plus facilement de la crise économique », indique Donald Hammond.

Dans le cas de la mine Caribou, lorsqu'elle est entrée en activité, au printemps 2007, le prix du zinc oscillait autour de 1,40 $ la livre. Le prix de ces métaux a progressivement diminué à moins de 50 ¢ la livre aujourd'hui, ce qui est nettement insuffisant pour assurer la rentabilité des activités, selon les propriétaires.

Les mines Caribou et Restigouche ont fermé en novembre dernier. Environ 150 travailleurs ont alors été mis à pied.

Les attentes étaient élevées lors de l'annonce de la relance de la mine Caribou. L'entreprise Blue Note Mining investissait 48 millions de dollars dans le projet et elle prévoyait atteindre une production annuelle de 100 millions de tonnes.

Le gouvernement provincial avait octroyé à Blue Note Mining une garantie de prêt de 15 millions de dollars pour la relance de ces mines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !