•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'expertise régionale

Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, et John Watts, de General Dynamics

Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, et John Watts, de General Dynamics

Photo : La Presse canadienne / THE CANADIAN PRESS/Tom Hanson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

General Dynamics et Thales, deux compagnies de haute technologie d'Ottawa, obtiennent des contrats totalisant 500 millions de dollars pour renouveler le système de soutien du Commandement de la Force terrestre.

Le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay, a annoncé lundi l'octroi de contrats totalisant 500 millions de dollars à deux compagnies de haute technologie d'Ottawa.

Les entreprises General Dynamics et Thales sont appelées à moderniser le système de soutien du Commandement de la Force terrestre.

General Dynamics, qui compte 1200 employés, obtient un contrat de 341 millions de dollars pour développer des systèmes de soutien de communication haut de gamme. Cette entente de cinq ans consolide les emplois à Ottawa et à Calgary.

De plus, la compagnie déclare qu'elle investira 1 $ dans l'économie canadienne pour chaque dollar reçu dans le contrat avec le gouvernement.

De son côté, la firme Thales se voit accorder un contrat de 184 millions de dollars. La compagnie, qui emploie 200 travailleurs à Ottawa, développera des logiciels de communications haut de gamme destinés aux soldats canadiens en mission à l'étranger, comme en Afghanistan.

En plus de la consolidation des emplois, Thales prévoit la création de 200 nouveaux postes grâce à cette entente.

Même si la durée des contrats est de cinq ans, le gouvernement fédéral se réserve une option de cinq ans supplémentaires.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !