•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce sera Brawn Racing

Ross Brawn
Photo: AFP / Yoshikazu Tsuno
Radio-Canada

L'équipe Honda sera rebaptisée Brawn Racing et fera à un premier roulage le jeudi 5 mars à Silverstone.

L'équipe Honda sera rebaptisée Brawn Racing.

L'avocate Caroline McGrory, qui compte l'équipe Honda F1 parmi ses clients, a enregistré deux noms de domaines: brawnracing.co.uk (le 24 février) et brawnracing.com (le 25 février). C'est ce que nous apprend le site Internet f1-live jeudi.

Le rachat de Honda F1 par Ross Brawn semble se confirmer, avec la nouvelle que le premier roulage de la monoplace aura lieu le jeudi 5 mars sur le circuit de Silverstone.

Si en effet l'ingénieur britannique rachète l'équipe nippone, il imposera apparemment un régime minceur. Il y aura des réductions de postes, 300 selon The Daily Telegraph, et des diminutions de salaire pour les survivants. Certains employés pourraient faire connaître leur mécontentement.

Le pilote Jenson Button a déjà proposé que son salaire de 15 millions de dollars soit étalé sur deux ans.

L'équipe de Ross Brawn verra donc d'un bon oeil les nouvelles mesures de redressement que veut imposer Max Mosley.

Cette fois la bonne?

Le président de la FIA va revenir à la charge au prochain conseil mondial de la fédération internationale le 17 mars. Il veut cette fois faire passer son idée du plafond budgétaire.

L'idée du plafond avait été évoquée dès 2005 et le projet était de l'imposer par étape, sur 3 ans: 2009, 2010 et 2011.

Mais les équipes s'y étaient opposées en disant que la FIA ne pourrait jamais vérifier les dépenses de chacune, et qu'il valait mieux réduire les coûts dans des domaines spécifiques.

Max Mosley a écrit aux équipes en janvier:

« L'idée que toutes les équipes travaillent avec le même montant d'argent est intéressante, a rappelé M. Mosley. Si la FIA peut trouver le moyen de la mettre en pratique, ce serait la meilleure solution pour assurer une parité entre les équipes. Nous voulons en discuter avec la FOTA. »

La deuxième vague de réductions à prévoir fera de toute façon baisser les dépenses, avec de nouvelles pièces standardisées et une limitation du travail à l'usine.

Plusieurs équipes verront dans ces nouvelles mesures le moyen de rester en vie. Nommons simplement Williams et Honda. Et le projet USF1 pourra bâtir ses fondations.

« Ces mesures ne toucheront pas les équipes qui jouissent de l'appui d'un constructeur automobile, explique M. Mosley, mais aideront les équipes en péril et les nouveaux projets à se concrétiser en 2010. »

Du temps pour se retourner

L'équipe de Frank Williams perdra à la fin du contrat actuel, fin 2010, son commanditaire principal, la banque RBS (Royal Bank of Scotland).

RBS sur la Williams FW31La Williams FW31 de 2009

L'institution bancaire a été frappée de plein fouet par la tourmente économique. La RBS a confirmé jeudi des pertes de 43 milliards de dollars canadiens, au terme de son exercice financier 2008.

Elle est maintenant dans les mains du gouvernement et est en pleine restructuration. Son ancien patron Fred Goodwin, grand amateur de F1, a été prié de démissionner sans indemnité.

« La chose la plus importante pour nous, a dit le directeur Adam Parr, est finalement que le conseil d'administration de RBS nous a confirmé que le contrat actuel sera honoré jusqu'à son terme.

« Nous avons 10 partenaires qui ont prolongé leur contrat et quatre d'entre eux ont sensiblement augmenté leur participation à notre budget.

Adam Parr rappelle que les revenus de Williams F1 provenant de la FOM ont augmenté par rapport à 2008 et que la limitation des essais privés fera économiser beaucoup d'argent à l'équipe.

« Nous avons donc un très bon budget pour 2009, et 90 % du budget 2010 est déjà garanti », a conclu M. Parr.