•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mgr Williamson présente ses excuses

Photo de Mgr Richard Williamson en entrevue avec la télévision suédoise, et extraite par la télévision argentine Todo Noticias.

Photo de Mgr Richard Williamson en entrevue avec la télévision suédoise, et extraite par la télévision argentine Todo Noticias.

Photo : AFP / Todo Noticias

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le controversé évêque britannique s'excuse « devant Dieu » pour le tort que ses déclarations négationnistes ont fait « aux survivants et aux proches des victimes de l'injustice sous le IIIe Reich ».

L'évêque britannique Richard Williamson a présenté des excuses pour ses propos négationnistes, dans une déclaration publiée jeudi sur le site de l'agence catholique Zenit.

« Je peux dire véritablement que je regrette d'avoir tenu de tels propos, et si j'avais su auparavant le tort qu'ils feraient, en particulier à l'Église, mais aussi aux survivants et aux proches des victimes de l'injustice sous le IIIe Reich, je ne les aurais pas tenus », a-t-il dit. « Devant Dieu, je présente mes excuses. »

Dans un reportage diffusé par la télévision suédoise, Richard Williamson avait déclaré que 300 000 juifs au maximum avaient péri pendant la Seconde Guerre mondiale - alors que le chiffre communément admis par les historiens est de 5 ou 6 millions. L'évêque catholique avait également nié l'existence des chambres à gaz dans les camps de concentration nazis.

Deux jours plus tard, le pape Benoît XVI avait promulgué un décret qui levait son excommunication ainsi que celle de trois autres évêques intégristes appartenant à la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, une institution fondée en 1969 par l'archevêque français Marcel Lefebvre. Cette décision du Saint-Père avait provoqué un tollé, compromettant même les relations du Vatican avec les membres de la communauté juive.

La semaine dernière, Mgr Williamson a été prié de quitter l'Argentine, où il résidait depuis 2003. L'évêque britannique, qui a passé la plus grande partie de ces 30 dernières années en Suisse et aux États-Unis, a finalement quitté le territoire argentin mardi dernier pour se rendre en Grande-Bretagne.

Avec les informations de Associated Press, et Reuters

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.