•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le père est formellement accusé

Guy Turcotte

Guy Turcotte

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Toujours hospitalisé, Guy Turcotte a été accusé du meurtre prémédité de ses deux enfants au palais de justice de Saint-Jérôme.

La procureure de la Couronne a déposé des accusations de meurtre prémédité, mardi après-midi au palais de justice de Saint-Jérôme, contre le cardiologue de 36 ans qui aurait assassiné ses deux enfants le week-end dernier à Piedmont.

Guy Turcotte, qui demeure hospitalisé à l'hôpital du Sacré-Coeur de Montréal après une tentative de suicide, n'a pas comparu. Il était représenté par son avocat, mais aucun plaidoyer n'a été enregistré.

Les corps d'un garçon de 5 ans, Olivier Turcotte, et d'une fillette de 3 ans, Anne-Sophie Turcotte, ont été retrouvés samedi, en début d'après-midi, dans une résidence de la rue Beaulne, située dans un secteur cossu de la municipalité.

La Sûreté du Québec a indiqué qu'il s'agissait d'un drame familial. Le père des enfants, qui a été retrouvé gisant dans la maison où le drame s'est produit, a été hospitalisé à Montréal. M. Turcotte avait consommé une grande quantité de médicaments.

Guy Turcotte est un cardiologue de 36 ans. Il avait fondé la Clinique d'insuffisance cardiaque de Saint-Jérôme il y a un an.

Les policiers ignorent pour l'instant le mobile du crime. Un porte-parole de la SQ a expliqué que les policiers allaient également interroger les voisins et les proches pour tenter de comprendre la séquence des événements et les mobiles du crime.

La mère des enfants n'était pas présente au moment du drame. Elle a été retrouvée dans Charlevoix, où elle faisait du ski.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.