•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Collision de sous-marins nucléaires

Sous-marin

Sous-marin (Archives)

Photo : AFP / LA(P) Ritchie Harvey

Radio-Canada

Paris confirme qu'un de ses sous-marins nucléaires lance-missiles est entré en collision avec un sous-marin britannique au début février, lors de manoeuvres dans l'Atlantique Nord.

Le gouvernement français a confirmé lundi qu'un sous-marin nucléaire de sa flotte était récemment entré en collision avec un sous-marin britannique durant une patrouille dans l'Atlantique Nord.

Selon Paris, le sous-marin nucléaire lanceur de missiles Le Triomphant est entré en contact brièvement avec un sous-marin britannique alors qu'il était en immersion à très basse vitesse.

Le gouvernement français précise qu'il n'y a eu aucun blessé et que ni la mission ni la sécurité nucléaire du bâtiment n'ont été compromises. Le sous-marin a pu regagner son port d'attache de l'île Longue par ses propres moyens.

Le 6 février dernier, la marine française avait annoncé que Le Triomphant avait endommagé son dôme sonar après avoir heurté un « objet immergé ».

De son côté, l'amirauté britannique a également confirmé la collision en mer. Le bâtiment britannique en cause serait le sous-marin nucléaire HMS Vanguard, selon les journaux anglais.

Il s'agit, selon les relations publiques de la marine française, du premier incident du genre pour un sous-marin français en plus de 400 patrouilles sous-marines. La marine française n'a cependant pas donné plus de détails, invoquant des « raisons opérationnelles ».

Avec les informations de Agence France-Presse

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.