•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Charest reçu à Matignon

Jean Charest en compagnie de François Fillon

Les premiers ministres François Fillon et Jean Charest

Photo : La Presse canadienne / Christophe Ena

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre du Québec a été reçu mardi par son homologue français, François Fillon, avec qui il a discuté notamment de libre-échange et de mobilité de la main-d'oeuvre.

Après avoir reçu la Légion d'honneur, lundi à l'Élysée, des mains du président français Nicolas Sarkozy, le premier ministre du Québec Jean Charest a poursuivi mardi sa visite en France, où il a été reçu à Matignon par François Fillon. (Lire notre article)

Au cours d'une rencontre de 45 minutes, les premiers ministres Charest et Fillon ont abordé plusieurs sujets dont le projet de libre-échange entre le Canada et l'Europe, mais aussi une entente-cadre sur la mobilité de la main-d'oeuvre entre le Québec et la France.

Mobilité de la main-d'oeuvre à l'ordre du jour

L'entente, signée en octobre dernier par le président Nicolas Sarkozy, vise à développer la reconnaissance professionnelle et universitaire entre plusieurs corps de métiers afin de faciliter la circulation des travailleurs entre le Québec et la France.

Près d'une centaine de corps de métiers et d'ordres professionnels ont déjà entrepris des négociations de chaque côté de l'Atlantique dans le but d'établir des critères de reconnaissance professionnelle communs.

Les deux chefs de gouvernement se sont donné pour objectifs d'accélérer et de conclure l'ensemble des négociations entourant ce dossier dans le courant de l'année prochaine, a expliqué Jean Charest en point presse après sa rencontre avec François Fillon.

Si les choses se déroulent comme prévu, Jean Charest estime que l'entente sur la mobilité de la main-d'oeuvre entre la France et le Québec pourrait être conclue à temps pour sa visite officielle en France l'an prochain.

Après sa rencontre avec le premier ministre français, Jean Charest a été reçu au Sénat. Il doit également prononcer un discours en soirée devant la Chambre de commerce de Paris pour marquer l'ouverture du Salon de l'entrepreneur, dont le Québec est pour la première fois l'invité d'honneur. Mercredi, le premier ministre du Québec sera de passage à Bruxelles, en Belgique.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...