•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La relance serait pour juillet

Le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney

Le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Constatant un recul beaucoup plus élevé que prévu de l'activité économique canadienne au dernier trimestre, la Banque du Canada ne prévoit pas de relance économique avant l'été prochain.

Les analystes de la Banque du Canada ne prévoient pas de reprise économique au pays avant la moitié de l'année 2009. C'est ce que révèle le rapport de l'institution sur la mise à jour de sa politique monétaire publié jeudi par son gouverneur, Mark Carney.

Dans ce rapport déposé après une baisse de 0,5 point de pourcentage, mardi, de son taux directeur, la Banque du Canada rapporte que le produit intérieur brut du Canada a accusé un recul important de 2,3 % au quatrième trimestre 2008, alors qu'elle évaluait cette baisse à 0,8 % en octobre dernier.

Un tel recul de la croissance économique au Canada ne laisse rien présager de très bon pour l'économie canadienne dans un avenir immédiat, selon la Banque du Canada. Elle écrit dans son rapport: « Compte tenu de l'important ralentissement économique aux États-Unis, les exportations canadiennes, notamment de produits automobiles, devraient fléchir fortement. »

Selon la BDC, les grandes économies du monde, dont celle du Canada, sont désormais en récession et la crise financière s'est étendue à l'activité économique réelle au Canada.

En ce qui a trait à la consommation, la Banque centrale canadienne ne peut que constater, elle aussi, que les ménages et les entreprises du pays se font de plus en plus prudents.

Le crédit se resserre

Pour ce qui est du crédit, la BDC précise que les conditions de crédit demeurent meilleures au Canada que dans la majorité des autres pays industrialisés. La Banque constate néanmoins un certain resserrement du crédit au Canada.

Retour de la croissance au milieu 2009

Dans son rapport, la Banque du Canada prévoit néanmoins une amélioration de la situation économique, mais pas avant le mois de juillet 2009. Les analystes prévoient par conséquent un recul global de 1,9 % du PIB canadien cette année.

La Banque du Canada prévoit par contre une relance économique importante en 2010, qui devrait faire croître l'activité économique (PIB) de 3,8 % au Canada au cours de l'année.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.