Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Washington en fête

Barack Obama prête serment en présence de sa femme Michelle, et de ses filles, Malia et Sasha.

Barack Obama prête serment en présence de sa femme Michelle, et de ses filles, Malia et Sasha.

Photo : AFP / Chuck Kennedy/Pool

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après sa prestation de serment de 44e président des États-Unis et le traditionnel défilé d'investiture devant la Maison-Blanche, Barack Obama et son épouse Michelle participent à plusieurs bals en soirée.

L'ère de George W. Bush est maintenant terminée: Barack Obama a prêté serment mardi midi devant le juge en chef de la Cour suprême, John Roberts, devenant ainsi officiellement le 44e président des États-Unis. L'homme de 47 ans est le premier Noir à présider aux destinées de la première puissance mondiale.

L'événement est sans contredit historique, étant donné le passé d'esclavagisme et de ségrégation raciale des États-Unis. Des centaines de milliers d'Américains, dont de nombreux Afro-Américains, se sont d'ailleurs rassemblés dans la capitale fédérale pour y assister.

Le président a par la suite prononcé un discours empreint de références historiques, dans lequel il a rappelé les principes fondateurs des États-Unis et la manière dont ils peuvent encore guider les Américains en ces temps difficiles, marqués par deux guerres et une crise économique majeure. (Consultez notre autre texte pour lire des extraits du discours)

Le passage du témoin s'est déroulé en présence de nombreux dignitaires, des anciens présidents et vice-présidents américains, ainsi que des membres du Cabinet Obama. Au terme de la cérémonie, le président Obama a escorté son prédécesseur à l'extérieur du Capitole: George W. Bush et sa femme ont quitté le site en hélicoptère.

Le couple Obama est descendu de la limousine blindée pour défiler dans les rues de la capitale fédérale.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/Doug Mills, Pool

Après un dîner avec les membres du Congrès, au cours duquel le sénateur Ted Kennedy s'est effondré (lire notre texte), Barack Obama a pris part au traditionnel défilé d'investiture sur Pennsylvania Avenue, un parcours de presque 3 kilomètres jusqu'à la Maison-Blanche.

Sous les acclamations d'une foule survoltée, le nouveau président et son épouse Michelle sont sortis à deux reprises de la limousine présidentielle blindée qui était escortée par un important dispositif de sécurité.

M. Obama, son épouse et leur deux filles Malia et Sasha ont fait leurs premiers pas peu avant 17 h dans la Maison-Blanche, leur nouvelle résidence. « Nous sommes à la maison! » s'est réjouie la nouvelle Première dame.

La famille Obama s'est ensuite installée à la tribune présidentielle, protégée par d'épaisses vitres blindées, pour regarder les fanfares qui passaient devant la Maison-Blanche.

En soirée, le nouveau président et son épouse participent à une dizaine de bals officiels. Barack Obama, noeud papillon blanc et smoking noir, et Michelle, vêtue d'une longue robe laissant une épaule entièrement dénudée, ont ouvert le « bal de quartier », une réception à tarif réduit prévu pour les habitants de la capitale n'ayant pas les moyens de se rendre aux bals plus « sélects » organisés un peu partout dans Washington.

Malgré une crise économique qui s'annonce inégalée depuis la Grande Dépression et les deux guerres dans lesquelles le pays est enlisé, l'esprit est indéniablement à la fête dans la capitale fédérale.

L'assermentation de Barack Obama

Une cérémonie sous haute surveillance

Plus de deux millions de personnes ont assisté à la prestation de serment de Barack Obama sur le Mall, l'immense esplanade du coeur de Washington.

La cérémonie d'assermentation s'est déroulée sous haute sécurité, le département de la Sécurité intérieure l'ayant désigné National Special Security Event. Cette étiquette fait en sorte que la coordination des mesures de sécurité est l'apanage des services secrets.

Une bonne portion du centre névralgique de la ville, qui comprend la Maison-Blanche et le Capitole, est fermée à la circulation. Le métro et des services de navettes ont été mis à la disposition des fêtards. De longues files d'attente attendent ceux qui déferlent sur la capitale, en raison notamment des contrôles de sécurité.

Les chiffres donnent le tournis: 4000 policiers de Washington et un nombre équivalent de collègues d'ailleurs au pays sont en service, tout comme 5000 soldats et des milliers d'autres membres de la Garde nationale. Plus de 55 agences gouvernementales participent d'une manière ou d'une autre à l'organisation de la journée.

Un porte-parole du département de la Sécurité intérieure a fait savoir en avant-midi que les services de renseignement américains enquêtent sur une « menace potentielle le jour de l'investiture ». La crédibilité de cette menace, précise-t-on, est « incertaine ».

À notre antenne

Vous pouvez suivre, en direct et en différé, les diverses cérémonies tout au long de la journée, ainsi que le discours d'investiture de Barack Obama, sur toutes les plates-formes de Radio-Canada. Sur Internet, consultez notamment les blogues de nos journalistes dépêchés à Washington et à Chicago, nos carnets et notre chronique Sur le web.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.