•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un avocat d'Anna Politkovskaïa assassiné en pleine rue

L'avocat Stanislav Markelov lors d'une conférence de presse à Moscou en février 2005

L'avocat Stanislav Markelov lors d'une conférence de presse à Moscou en février 2005

Photo : La Presse canadienne / AP/Grigory Tambulov, journal Kommersant

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Me Stanislav Markelov, spécialiste des crimes commis en Tchétchénie, a été assassiné en plein coeur de Moscou.

Un avocat russe, qui avait représenté la journaliste assassinée Anna Politkovskaïa, a été abattu en pleine rue à Moscou.

Un homme armé a exécuté Me Stanislav Markelov près de l'immeuble, où il venait de dénoncer, au cours d'une conférence de presse, la libération anticipée de l'ex-colonel russe Iouri Boudanov. En 2003, la justice russe avait condamné ce militaire à 10 ans de prison pour avoir étranglé trois ans plus tôt Elza Koungaïeva, une Tchétchène de 18 ans. Me Markelov était l'avocat de la famille de la jeune fille.

Lorsqu'il a été tué, l'avocat était accompagné d'Anastassia Babourova, une stagiaire de Novaïa Gazeta, un journal dénonçant les exactions commises pendant les deux guerres de Tchétchénie. Blessée à la tête lors de l'attaque, la jeune journaliste est décédée quelques heures après. Le tireur a réussi à s'enfuir.

Me Markelov avait représenté, entre autres, Anna Politkovskaïa, la journaliste de Novaïa Gazeta abattue à Moscou devant son appartement le 7 octobre 2006. Elle avait écrit de nombreux articles dénonçant les violations des droits de l'homme en Tchétchénie. L'avocat avait aussi travaillé pour des militants luttant contre les violences perpétrées par l'armée russe.

Officiels tchétchènes et défenseurs des droits de l'homme ont dénoncé le meurtre de l'avocat. Il s'agit d'un « crime méprisable », a réagi une responsable d'Amnistie internationale, Nicola Duckworth.

Le procès des complices présumés du meurtre d'Anna Politkovskaïa se poursuit par ailleurs à Moscou, alors que le tireur présumé n'a toujours pas été arrêté et que le commanditaire n'est pas identifié.

Avec les informations de Agence France-Presse, La Presse canadienne, LeMonde.fr, et LeFigaro.fr

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.