•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ben Laden reste l'ennemi premier

Oussama ben Laden

Oussama ben Laden

Photo : AFP / STR-AUSAF NEWS PAPERF

Radio-Canada

Réagissant à un nouveau message d'Oussama ben Laden, le futur président américain Barack Obama estime qu'Al-Qaïda et son chef demeurent la principale menace à la sécurité des États-Unis.

Oussama ben Laden refait surface à moins d'une semaine de l'investiture du nouveau président américain. Dans un enregistrement audio diffusé mercredi sur Internet, le chef du réseau Al-Qaïda appelle à la guerre sainte pour mettre fin à l'opération israélienne dans la bande de Gaza.

Dans son message, le chef islamiste affirme qu'Israël a lancé son offensive par crainte que le pouvoir de son allié américain ne décroisse rapidement. « Ce déclin horrible et rapide du pouvoir américain est l'une des importantes raisons, pour les Israéliens, de cette attaque cruelle à Gaza, dans une tentative désespérée de tirer profit des derniers jours des deux mandats du président Bush et des néo-conservateurs. »

Ben Laden estime que le futur président des États-Unis, Barack Obama, fait déjà face à des choix difficiles par rapport aux engagements militaires américains en Afghanistan et en Irak. « C'est très difficile pour un homme d'hériter [...] d'une longue guérilla face à un adversaire patient et têtu. [...] S'il se retire de la guerre, c'est une défaite militaire. Et s'il continue, il plonge dans une crise économique. »

« Nous suivons notre voie pour ouvrir d'autres fronts, avec la bénédiction de Dieu », ajoute-t-il. Ben Laden recense la Palestine, la province pakistanaise du Waziristan, le Maghreb et la Somalie comme les nouveaux champs de bataille où ses combattants affrontent l'Occident. Il appelle les musulmans du monde entier à lancer un jihad (guerre sainte).

Dans son précédent message, en mai 2008, Ben Laden dénonçait le blocus israélien de la bande de Gaza.

Pour Obama, Al-Qaïda demeure la menace numéro un

Réagissant à ce nouveau message, le président désigné Obama a déclaré que « Ben Laden et Al-Qaïda sont la menace numéro un pour la sécurité américaine ». « Nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les empêcher de créer des refuges à partir desquels ils peuvent attaquer les Américains », a-t-il ajouté.

De son côté, la Maison-Blanche a déclaré que l'enregistrement relevait d'un effort pour rompre l'« isolement » du chef d'Al-Qaïda et récolter de l'argent pour financer ses activités. Ce n'est « rien de plus qu'un nouvel acte de propagande », a affirmé le porte-parole du département d'État, Sean McCormack.

La tête d'Oussama ben Laden a été mise à prix pour 25 millions de dollars par les États-Unis. Il est identifié comme le responsable des attentats du 11 septembre 2001.