•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Revoilà le plafond

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président de la FIA Max Mosley relance l'idée d'un plafond budgétaire pour les équipes. C'est pour éviter d'autres départs comme celui de Honda, explique-t-il.

L'idée d'imposer un plafond budgétaire a déjà été étudiée.

La première mouture, un plan de compression réparti sur trois ans, 2009, 2010 et 2011, ne tenait pas compte des dépenses de marketing et de promotion et de développement du moteur, ainsi que des salaires des pilotes. Les salaires des patrons n'étaient pas non plus inclus dans ce plafond en raison des arrangements avec les actionnaires.

L'objectif était de baisser le montant des budgets à 170 millions de dollars pour la saison 2011. Cette mouture a été jetée aux poubelles en juillet 2008, remplacée par une série de mesures de réductions des coûts qui, elles, se sont concrétisées.

Voici que le président de la FIA, Max Mosley, revient avec son idée de plafond budgétaire. Il reconnaît que des discussions s'imposent avec l'Association des écuries de F1 (FOTA).

« L'idée est que les écuries disposent désormais d'un budget d'un même montant, ce qui ferait que le succès viendrait seulement des capacités intellectuelles », écrit M. Mosley dans une lettre adressée au président de l'association Luca di Montezemolo.

« Ce serait un système équitable, alors que posséder plus d'argent qu'une équipe rivale est comme si l'on disposait d'un moteur plus puissant. Nous devons discuter avec la FOTA », indique le président Mosley.

La FOTA continue son travail

L'Association des équipes a fait le point sur les résultats de la réunion de son comité exécutif jeudi, à l'aéroport de Heathrow près de Londres.

Les équipes ont accepté et signé un protocole d'entente sur la réduction des essais aérodynamiques en soufflerie pour l'année 2009. Le communiqué ne donne aucune autre précision.

Également, elles ont accepté pour les saisons 2010, 2011 et 2012 de concevoir des transmissions, dont la durée de vie sera de 6 courses, et qui coûteront aux clients 1,5 million d'euros par saison (2,4 millions de dollars canadiens).

Les membres de la FOTA ont réaffirmé leur volonté d'offrir des moteurs au coût de 5 millions d'euros par saison (8 millions de dollars canadiens) à partir de 2010 à toute équipe indépendante ayant exprimé son intérêt.

Enfin, les équipes ont accepté a priori tout changement de nom de l'équipe Honda quand un repreneur aura été choisi.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.