•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pelletée de mécontents

Un homme déneige le trottoir

Un homme déneige le trottoir

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une pétition circule dans le secteur Saint-Sacrement, où des résidents mécontents souhaitent faire pression sur les élus afin qu'ils apportent des changements à la politique de déneigement.

Les 27 centimètres de neige tombés sur Québec au cours des dernières heures risquent de faire grimper la grogne qui se fait entendre au sujet de la politique de déneigement de Québec. Des citoyens s'opposent à ce que la Ville ne déneige qu'un trottoir sur deux, et souffle la neige sur les terrains au lieu de la ramasser.

Le mécontentement se fait particulièrement sentir dans le secteur Saint-Sacrement où circule une pétition lancée par une jeune mère de famille, Geneviève Boivin. La résidente a participé à une rencontre du conseil de quartier à la mi-décembre au cours de laquelle plus de 150 personnes ont exprimé leurs doléances. La pétition vise à mobiliser les citoyens afin de faire pression sur les élus pour qu'ils modifient la politique de déneigement. « Le but, c'était de dire : ça n'a pas d'allure cet hiver, il faut que ça change pour l'hiver prochain. Là, on explique aux gens que ce n'est pas une économie d'argent que la Ville veut faire. La Ville n'économise pas tant d'argent que ça, c'est une économie d'espace de neige », dit-elle.

Des citoyens disent notamment craindre pour la sécurité des piétons. D'autres estiment les terrains des résidences trop petits pour absorber de grandes quantités de neige et redoutent le ruissellement de l'eau au printemps.

Le maire Labeaume, qui a déjà admis que la politique de déneigement était imparfaite, dit avoir entendu les critiques des citoyens durant le temps des fêtes. La politique sera d'ailleurs probablement revue, a laissé entendre le maire il y a quelques jours, disant qu'il y avait « place à l'amélioration ».

La pétition des citoyens de Saint-Sacrement sera vraisemblablement déposée lors de la prochaine séance du conseil municipal.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.