•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Libération conditionnelle pour Charles Guité

Charles Guité

Charles Guité, ancien directeur du programme des commandites du gouvernement fédéral

Photo : La Presse canadienne / Fred Chartrand

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'un des principaux acteurs du scandale des commandites obtient sa libération conditionnelle, après avoir purgé six mois de prison.

Après six mois de détention, Charles Guité, un des principaux acteurs du scandale des commandites dans les années 90, a obtenu sa libération conditionnelle.

Selon les services correctionnels canadiens, Charles Guité serait transféré dans une maison de transition dès la mi-février, d'où il pourrait ressortir après six mois. Il sera admis à une libération conditionnelle complète le 16 septembre.

Durant sa libération conditionnelle, il devra notamment fournir un relevé bancaire mensuel aux autorités.

Reconnu coupable d'avoir fraudé le gouvernement fédéral pour environ 2 millions de dollars, M. Guite a été condamné à 42 mois de prison, en juin 2006.

Le 31 juillet 2008, la Cour d'appel du Québec a maintenu le verdict de culpabilité pour fraude et la peine de 42 mois de prison. La Cour avait jugé que les éléments de preuve contre M. Guité étaient si accablants qu'il n'y avait aucune possibilité de poser un verdict différent.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.