•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le régime national d'épargne-invalidité voit le jour

Un enfant handicapé avec des camarades de classe
Photo: La Presse canadienne / L.G. Patterson

Le ministre des Finances Jim Flaherty annonce la création d'un régime pancanadien d'épargne-invalidité qui permettra aux personnes handicapées et à leurs proches de placer leurs épargnes à l'abri de l'impôt.

Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, a annoncé mardi la création d'un régime enregistré d'épargne-invalidité national.

Ce programme annoncé dans le budget 2007 du gouvernement conservateur permet aux gens qui doivent prendre soin d'un enfant handicapé, qui sont handicapés ou encore qui vivent avec une personne invalide de pouvoir placer une partie de leurs épargnes à l'abri de l'impôt.

Les épargnants admissibles pourront placer jusqu'à 200 000 $ dans le régime d'épargne-invalidité et n'importe lequel de leurs proches pourra y contribuer. Ottawa prévoit aussi verser des sommes aux épargnants, jusqu'à concurrence de 3500 $ par année.

Les gouvernements provinciaux, de leur côté, s'engagent à ne pas pénaliser les participants en réduisant leurs propres prestations d'invalidité.

Réactions positives

Cette annonce du gouvernement fédéral a été accueillie avec joie par les personnes handicapées et leurs proches. Le directeur du groupe d'aide aux personnes invalides PLAN, Jack Styan, parle même d'une mesure historique. La mise sur pied de ce régime d'épargne-invalidité national est selon lui une idée novatrice qui le sera encore dans 20 ans.

Pour le ministre Jim Flaherty, qui lançait le programme mardi à Toronto, les personnes handicapées et leurs proches disposeront désormais d'un outil de plus pour planifier leur avenir financier. Le régime permettra également aux parents d'enfants handicapés de planifier leur bien-être à long terme.

Transport adapté pour les personnes handicapées

Ce programme de 280 millions de dollars était très attendu au pays. Plus de 280 000 Canadiens y seront admissibles, selon le ministre Flaherty. D'ailleurs, à peine 24 heures après la mise en place du régime d'épargne-invalidité, plus de 600 personnes ont déjà signifié leur intention de participer au régime.

Pour permettre aux adhérents de bénéficier dès cette année des avantages du régime d'épargne-invalidité, le gouvernement du Canada a reporté au 2 mars 2009 la date limite pour les cotisations de 2008.