•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce qu'il manquait à la vie

Mars-carbonate

Le carbonate apparaît dans les teintes de vert dans cette photo d'environ 15 km de surface martienne.

Photo : NASA

Radio-Canada

La sonde Mars Reconnaissance détecte des accumulations de carbonate dans des couches de roches martiennes. Cette découverte renforce la thèse selon laquelle la surface de la planète fut un jour propice à la vie.

Détection importante à la surface de Mars. Les instruments de l'orbiteur Mars Reconnaissance ont découvert des accumulations de carbonate dans des couches de roches martiennes.

Ces gisements se sont constitués dans une eau neutre ou alcaline, ce qui laisse penser qu'une partie de l'eau qui recouvrait jadis la planète n'était pas aussi acide que le pensaient les chercheurs.

Le carbonate se forme lorsque l'eau et le dioxyde de carbone se mêlent au calcium, au fer ou au magnésium.

Sur Terre, le carbonate préserve les éléments organiques, donc la vie. Si des traces de cette dernière n'ont toujours pas été observées sur la planète voisine de la nôtre, il semble maintenant acquis que toutes les conditions aient été réunies très tôt dans son évolution pour que la vie s'y développe.

Formé il y a 3,6 milliards d'années, le carbonate a été localisé dans un soubassement en limite d'un cratère de 1490 km de diamètre dans une région vallonnée appelée Nili Fossae.

Jusqu'à aujourd'hui, le minéral n'avait été découvert sur Mars que dans d'infimes proportions, dans des échantillons de sol prélevés par l'atterrisseur Phoenix Mars.

C'est donc la première fois qu'une mission d'exploration découvre un site où le carbonate s'est formé. Ces gisements, de la taille d'un stade de football, sont blancs et nettement visibles sur les photos prises par Mars Reconnaissance Orbiter.

Il est difficile de vivre dans un environnement très acide, comme il est difficile de vivre dans un environnement très salé. La présence d'eau neutre signifie donc qu'il existait un endroit plus clément qui pouvait permettre l'apparition de la vie microbienne.

Bethany Ehlmann, Université Brown

Le détail de cette découverte est publié dans la revue Science.

Avec les informations de Agence France-Presse, La Presse canadienne, Reuters, NASA, et BBC