•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le coeur de notre galaxie sous la loupe

galaxie-voielactee-centre
Le centre de la Voie lactée Photo: NASA/ASE
Radio-Canada

L'étude du déplacement de 28 étoiles situées au centre de notre galaxie permet de confirmer la présence en son centre d'un énorme trou noir quatre millions de fois plus lourd que le Soleil.

Il y a bel et bien un immense trou noir au centre de la Voie lactée, confirme une équipe internationale d'astrophysiciens.

Les scientifiques en viennent à cette conclusion après avoir suivi pendant 16 ans les déplacements de 28 étoiles situées autour d'une radiosource compacte et extrêmement brillante au centre de la spirale galactique.

Les chercheurs estiment maintenant que la masse de cette source équivaut à la concentration de 4 millions de masses solaires. Selon eux, il ne peut s'agir que d'un trou noir.

Selon le Dr Robert Massy, de la Royal Astronomical Society, les galaxies pourraient se former autour des trous noirs, comme les perles se forment autour d'un grain de sable.

Même si nous pensons que les trous noirs représentent une menace, dans le sens où se trouver proche de l'un d'eux signifie avoir de gros ennuis, ils pourraient avoir joué un rôle dans la formation des galaxies, en participant à l'accrétion de la matière.

Dr Robert Massy

Le centre de notre galaxie est obscurci par des nuages de poussière interstellaire, si bien que les astrophysiciens ont dû recourir aux dernières technologies infrarouges pour observer le centre de la Voie lactée.

Ces observations permettent ainsi de déduire d'importantes propriétés du trou noir, notamment sa masse, et de recalculer la distance à laquelle se trouve le centre galactique, une valeur importante pour conceptualiser notre galaxie.

L'aspect le plus spectaculaire de notre étude, menée sur 16 ans, est qu'elle fournit la meilleure preuve empirique de l'existence des trous noirs géants.

Pr Reinhard Genzel

Cette étude permet aussi d'améliorer l'exactitude de la mesure de position des étoiles.

Les auteurs émettent par ailleurs l'hypothèse que le trou noir est entouré d'une quantité notable de matière, sous la forme d'un amas de restes stellaires sombres.

Les résultats complets sont publiés dans The Astrophysical Journal.

Le trou noir Sagittarius A* est situé à une distance de 27 000 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Sagittaire.

Avec les informations de Agence France-Presse