•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvel appel à la générosité

La Grande Guignolée

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les organisateurs de la Grande Guignolée des médias annoncent que l'événement annuel visant à venir en aide aux plus démunis de notre société aura le lieu le 4 décembre.

Comme chaque année depuis 2001, quelques semaines avant Noël, les médias lancent un appel à la générosité de la population. Les organisateurs de la Grande Guignolée des médias ont annoncé que l'événement aura le lieu le jeudi 4 décembre prochain.

Il s'agit d'une journée de solidarité qui regroupe l'ensemble des médias du Québec. Des centaines de bénévoles s'unissent pour amasser des denrées non périssables et des dons en argent.

À Montréal et à Laval, les trois organismes bénéficiaires de la Grande Guignolée sont Jeunesse au Soleil, Moisson Montréal et la Société Saint-Vincent de Paul.

Du côté de la Rive-Sud, les dons reçus seront remis à la table de concertation de Longueuil qui regroupe une quarantaine d'organismes bénéficiaires. Dans la région des Laurentides, ils seront remis à Moisson Laurentides qui distribuera ensuite les paniers de Noël.

L'an passé, plus de 2 millions de dollars ont été amassés et redistribués partout au Québec, dont plus de 800 000 $ et des milliers de sacs d'épicerie de denrées non périssables dans la grande région de Montréal.

Grande Guignolée des médias

La Grande Guignolée des médias a été créée dans sa forme actuelle le 13 décembre 2001. Elle regroupe des stations de télévision et de radio, des journaux, des spécialistes de l'affichage, etc. Seize médias participent à l'événement dans la région de Montréal, et une centaine dans tout le Québec, en collaboration avec les grandes chaînes d'alimentation et les pharmacies.

La population est invitée, jusqu'au 24 décembre, à remettre ses dons dans les pharmacies Jean Coutu, les succursales de la Banque Laurentienne, La Baie, Zellers et Déco Découverte de la province.

Mais le grand blitz aura lieu le 4 décembre, où tous les médias participeront à une grande collecte dans les rues de plusieurs villes.

Cette année, les porte-parole de la guignolée sont Josée Boudreault de Rythme FM, Sophie Durocher du journal Ici, Marie Grégoire du journal Metro, Mélissa Lavergne de Télé-Québec, Isabelle Maréchal du 98,5 FM, Anouk Meunier de TQS, Chéli Sauvé-Castonguay d'Astral Media et Marie-Christine Trottier d'Espace musique à Radio-Canada.

Quelques données

Le recensement de 2001 révèle que 514 925 personnes (29 % de la population du Grand Montréal) vivent sous le seuil de faible revenu.

57,7 % des familles monoparentales vivent sous le seuil de faible revenu tandis que le pourcentage est de 20,7 % pour les familles biparentales.

16,2 % de la population montréalaise de 12 ans et plus vit dans l'insécurité alimentaire.

Les femmes sont particulièrement touchées par l'insécurité alimentaire. 16,3 % d'entre elles ont vécu l'insécurité alimentaire, comparativement à 13,9 % des hommes.

Les arrondissements de Montréal qui comptent les plus fortes proportions de familles défavorisées sont: Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension (34,3 %), Montréal-Nord (33,2 %), Sud-Ouest (32,8 %), Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce (30,6 %), Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (25,4 %) et Verdun (25,2 %).

Plus de 750 000 Québécois n'ont pas accès à suffisamment de denrées alimentaires pour se nourrir tous les jours du mois. Ce chiffre ne compte pas les sans-abri (30 000 sur l'île de Montréal seulement), qui n'ont pas droit à l'aide sociale.

(Source: La Grande Guignolée des médias)

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.