•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le compte est bon, selon Charest

Jean Charest
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Réagissant aux critiques du vérificateur général du Québec, le premier ministre Jean Charest nie que ses états financiers présentés au cours des trois dernières années ne soient pas conformes à la Loi sur l'équilibre budgétaire.

Le premier ministre du Québec, Jean Charest, n'a pas voulu reconnaître mercredi que depuis trois ans ses états financiers avaient été calculés sur la base d'un projet de loi qui n'a pas été adopté à l'Assemblée nationale.

M. Charest réagissait aux critiques adressées mardi par le vérificateur général du Québec, Renaud Lachance, tandis que la ministre des Finances Monique Jérôme-Forget venait de publier son énoncé économique.

Le premier ministre a martelé que M. Lachance a publié l'an dernier « un communiqué de presse dans lequel il félicitait le gouvernement pour son importante réforme comptable [élaborée l'an dernier] ». Mais le projet de loi, déplore-t-il, n'a pas été adopté à cause de l'opposition.

L'élément de discorde est la façon qu'on présente nos chiffres. Pour les chiffres, il n'y a personne qui n'est pas d'accord là-dessus.

Une citation de :Jean Charest

Mardi, Renaud Lachance a fait valoir que, depuis trois ans, les méthodes de calcul du gouvernement Charest contrevenaient à la Loi sur l'équilibre budgétaire.

Le vérificateur général a expliqué que le gouvernement était parvenu à inscrire une réserve dans son énoncé économique grâce à une vente d'actifs d'Hydro-Québec. Cela a été rendu possible, selon lui, en tenant compte du projet de loi 85 qui n'a pas été adopté.

Le gouvernement Charest aurait ainsi réussi à équilibrer les finances publiques et à dégager une réserve budgétaire en tenant compte des effets du projet de loi 85.

« Le projet de loi n'ayant pas été adopté à l'Assemblée nationale, moi j'ai refait le calcul avec la Loi sur l'équilibre tel qu'elle est actuellement. Et ce calcul-là, au 31 mars 2007, aurait donné un déficit cumulé de 5,8 milliards de dollars », a dit M. Lachance, qui avait exposé ce constat dans un rapport déposé en juin dernier.

M. Lachance a aussi rappelé qu'il était incapable de faire part de ses observations sur l'état des finances publiques pour l'exercice 2007-2008, puisque, contrairement à la pratique habituelle, le gouvernement n'a pas déposé ses états financiers pour cet exercice.

Projet de loi 85

Le projet de loi 85, qui modifie la loi sur le déficit zéro, a été déposé en mai 2008. Il permet à Québec de créer une réserve avec les profits d'Hydro-Québec pour éviter un déficit. Si le projet de loi avait été adopté, le Québec obtiendrait un surplus de 556 millions de dollars au terme de l'exercice financier 2008-2009.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.