•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes au service du français

Les francophones de Terre-Neuve-et-Labrador souhaitent miser sur les jeunes afin de mieux faire connaître la communauté francophone de la province ailleurs au Canada.

La jeunesse est au coeur des discussions cette fin de semaine à Saint-Jean de Terre-Neuve à l'occasion de l'Assemblée générale annuelle de la Fédération des francophones de Terre-Neuve-et-Labrador.

Les quelque 100 personnes réunies dans le cadre de l'événement souhaitent que les jeunes francophones de la province contribuent davantage au rayonnement de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador ailleurs au Canada.

« Quand on parle de francophonie canadienne, immédiatement, on pense Québec ou Acadie. Et ça, je veux bien, parce que ce sont des francophones qui sont là depuis extrêmement longtemps, mais les francophones, à Terre-Neuve, nous sommes là depuis 500 ans », rappelle Philippe Enguehard, directeur adjoint de l'organisme Franco-Jeunes de Terre-Neuve-et-Labrador.

« Ce n'est pas que notre culture n'est pas vivante, c'est qu'elle manque de rayonnement », ajoute M. Enguehard.

Un grand défi

« On est important, c'est la relève », lance Nushka Blais, présidente de Franco-Jeunes de Terre-Neuve-et-Labrador.

Celle-ci reconnaît que les défis restent grands pour les jeunes francophones de la province, qui ont parfois du mal à s'exprimer en français.

« Dans les écoles francophones, on essaie. C'est sûr que des fois, il y a des petites fautes », concède-t-elle. Mme Blais ajoute qu'il est également difficile pour certains jeunes de s'exprimer en français une fois rendu à la maison.

Selon les organisateurs, les jeunes francophones de Terre-Neuve-et-Labrador demeurent néanmoins un des meilleurs leviers pour faire connaître la culture francophone de la province au reste du Canada.