•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des échecs en maths

Une salle de classe
Une salle de classe (archives)

La commission scolaire arrive bonne dernière au Québec pour le taux de réussite aux examens du ministère en mathématiques 514 en 2007, selon une étude réalisée par l'Institut Fraser.

La commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais est arrivée bonne dernière au Québec pour le taux de réussite aux examens du ministère de l'Éducation en mathématiques 514 en juin 2007, selon une étude réalisée par l'Institut Fraser. Les responsables de la commission scolaire sont incapables d'expliquer pourquoi à peine 40 % des élèves réussissent ce cours.

C'est à l'école secondaire Grande-Rivière que les résultats sont les plus désastreux. À peine 15 % des élèves ont réussi le cours de mathématiques 514 en juin 2007. Cette statistique fait baisser la moyenne de la commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais.

« Je pense que c'est un ensemble d'éléments qui nous ont amenés à avoir cette chute drastique qui, encore une fois, je me répète, qu'on n'est pas vraiment capable d'expliquer avec beaucoup de logique », soutient Lucie Demers, directrice du service éducation aux jeunes à la commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais.

Le président du syndicat de l'enseignement de l'Outaouais, Gaston Audet, n'arrive pas non plus à expliquer la situation. Il avance que les difficultés de recrutement d'enseignants peuvent avoir un impact sur les résultats des élèves.

« Les commissions scolaires tentent du mieux qu'elles peuvent d'aller chercher du personnel qualifié, mais souvent, on a des enseignants non légalement qualifiés pour combler les postes. Il y a des manques surtout en science et mathématiques », soutient-il.

Les dirigeants de la commission scolaire croient avoir mis en place des mesures efficaces et pensent que les résultats de 2008 seront meilleurs.