•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Un gaz qui tue

    Gaz radon
    Le radon est un gaz radioactif qui s'infiltre à travers les fondations.
    Radio-Canada

    Il y a plus d'un an, un changement de norme de Santé Canada a fait passer le nombre de maisons qui risquent d'être exposées au radon, un gaz radioactif, de 3000 à 30 000.

    Le resserrement des normes de Santé Canada concernant l'exposition au radon a fait augmenter le nombre de maisons à risque. Il est passé de 3000 à 30 000.

    Le radon est un gaz radioactif qui s'infiltre à travers les fissures des fondations des maisons. En fait, il est la deuxième cause de cancer du poumon, la première étant le tabagisme. Il est estimé qu'il pourrait être à l'origine de 500 décès par année au Québec.

    Selon les scientifiques, le radon a été détecté au Québec dans les municipalités d'Oka, de Saint-André-d'Argenteuil et de Mont-Saint-Hilaire. Il semble que le radon se retrouve aussi en grandes quantités ailleurs au Québec, particulièrement dans les régions où il y a du granit.

    Radon dans la région de MontréalLes municipalités dans la région de Montréal où le radon a été identifié.

    Nouvelle norme

    En juin 2007, Santé Canada a ramené la limite acceptable d'exposition au radon de 800 (une norme qui datait de 1988) à 200 becquerels par mètre cube (Bq/m3). Au-delà de cette limite, une résidence est considérée à risque.

    En guise de comparaison, la limite jugée acceptable par les Américains est de 150 Bq/m3.

    Pourtant, un an plus tard, cette nouvelle norme n'était pas connue des autorités de la municipalité de Mont Saint-Hilaire qui, pourtant, est touchée par ce phénomène. C'est même l'équipe de l'émission La Facture, diffusée à la télévision de Radio-Canada, qui les a mis au courant des nouvelles normes, et ce, un an après leur entrée en vigueur.

    Des solutions

    Un simple test permet d'avoir une bonne indication du niveau de radon présent dans une résidence. Le cas échéant, il est possible de se débarrasser de ce gaz en effectuant des travaux au sous-sol qui ne coûtent que quelques milliers de dollars.

    Avec les informations de Santé Canada

    Aucun thème sélectionné