•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles pertes d'emplois en Ontario

Un camion Sterling fabriqué à l'usine Daimler de St. Thomas en Ontario.

Photo : AFP / Dave Chidley

Radio-Canada

L'allemand Daimler fermera en 2009 son usine de fabrication de camions Sterling à St. Thomas. Cela entraînera la perte de plus de 600 emplois.

Le constructeur allemand Daimler a annoncé, mardi, qu'il fermera prochainement deux de ses usines de fabrication de camions, dont celle de St. Thomas, dans le sud de l'Ontario.

La direction de Daimler explique qu'elle est obligée de supprimer l'une de ses trois marques de camions, Sterling, afin de réagir à la baisse constante de la demande sur les marchés nord-américains.

L'usine Sterling de St. Thomas, qui fermera définitivement en mars 2009, est à l'agonie depuis plusieurs mois déjà. Le premier des trois quarts a été supprimé l'an dernier, entraînant la mise à pied de 600 travailleurs. L'été dernier, Daimler a annoncé la suppression, pour novembre prochain, du second quart, une décision qui entraîne, cette fois, 720 mises à pied.

En mars 2009, ce sont les quelque 600 travailleurs restants qui perdront leur emploi.

Le groupe allemand compte aussi fermer d'ici à la mi-2010 une autre usine de fabrication de camions, à Portland, en Oregon.

On estime que l'actuelle restructuration va entraîner la suppression de 3500 emplois au Canada et aux États-Unis, dont 1200 dans des postes administratifs.

Sterling produisait dans son usine ontarienne une gamme très étendue de camions, allant du petit camion de livraison à la bétonnière.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Reuters