•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

4000 milliards. C'est ce que pourrait coûter la crise financière qui secoue les marchés boursiers, selon les estimations du Fonds monétaire international (qui tablait au départ sur 1000 milliards).

Depuis l'automne, les index boursiers du monde entier plongent, entraînant plusieurs banques dans leur sillage. Mais la crise couvait depuis plus d'un an, avec comme origine des prêts hypothécaires douteux, accordés à des ménages américains qui n'en avaient pas toujours les moyens.

Et les regards se tournent vers l'économie réelle, inquiets des conséquences que Wall Street pourrait avoir sur Main Street, pour reprendre la métaphore utilisée dans la campagne présidentielle américaine. Bien des rues d'autres pays pourraient aussi suivre.

Si la comparaison avec le krach boursier de 1929 ne tient pas la route, la présente crise est déroutante par sa complexité. Comment en est-on arrivé là? Radio-Canada.ca se penche sur une économie malade.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.