•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Enquête sur la « biologie totale »

    Radio-Canada

    L'émission Enquête se penche sur une approche thérapeutique qui soutient qu'aucune maladie n'est incurable et qu'on peut guérir tous les maux par une psychothérapie.

    L'émission Enquête de Radio-Canada a enquêté sur une approche thérapeutique de plus en plus populaire au Québec

    Guy GendronLe journaliste Guy Gendron

    La « biologie totale » se présente comme une médecine douce et elle est pratiquée en douce, peut-on apprendre dans le reportage du journaliste Guy Gendron.

    Ses adeptes prétendent qu'il n'existe pas de maladie incurable et qu'on peut tout guérir, même le cancer, la sclérose en plaques ou le sida, par une simple psychothérapie.

    Dans le reportage, on peut entendre une de ces thérapeutes encourager ses clients atteints de cancer à abandonner leurs traitements.

    « Vous n'êtes plus en danger. Vous n'avez pas besoin d'être mutilée. Laissez-le faire, votre sein. On va se revoir quelques fois, vous allez voir, tout va rentrer dans l'ordre ».

    « Je fais quoi? », demande une patiente à un autre thérapeute. « Tout ce que vous avez à faire c'est de laisser aller. Vous n'avez plus besoin de vous stresser avec ça », affirme-t-il.

    L'enquête, qui a duré plusieurs mois, a permis d'identifier une trentaine de villes au Québec où des thérapeutes pratiquent la biologie totale. La plupart de ceux-ci se présentent comme des naturopathes.

    Une praticienne dans un extrait de l'émission EnquêteUne praticienne dans un extrait de l'émission Enquête

    S'ils n'ont souvent aucune formation médicale, trois portent toutefois le titre de docteur, dont une femme médecin généraliste, qui va même jusqu'à donner la facture à la Régie de l'assurance-maladie.

    « Ceci est considéré comme hérétique en médecine. C'est pour ça que moi, au téléphone, je vous ai dit que tout ce que je vous dirais qui ne serait pas de la médecine serait payé par vous et non la Régie de l'assurance-maladie. Mais là que vous êtes ici et que je suis sûre que vous n'êtes pas un espion de la Régie de l'assurance maladie, c'est la Régie d'assurance-maladie qui paiera, je vais appeler ça psychothérapie. »

    Yves LamontagneYves Lamontagne

    Le président du Collège des médecins, Yves Lamontagne, désapprouve cette pratique.

    « C'est à plusieurs gens à faire le ménage. Je vous dirais que nous, de notre côté, on va faire notre ménage », a-t-il déclaré au journaliste.

    Chaque année depuis près de 10 ans, l'inventeur de la biologie totale, le Français Claude Sabbah, vient au Québec pour donner des séminaires de formation.

    Cette année, il a toutefois dû annuler sa visite, pour cause de maladie.