•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pékin n'en a pas fini avec la mélamine

Un résultat du test sur la qualité du lait est affiché dans un supermarché.

Un résultat du test sur la qualité du lait est affiché dans un supermarché.

Photo : AFP

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pendant que le régime tente de rétablir la confiance des consommateurs, de plus en plus de produits chinois qui contiennent de la mélamine sont retirés du marché. Le Canada rappelle deux produits de bretzels.

Les autorités sanitaires chinoises procèdent au rappel d'autres produits de lait en poudre exportés à l'étranger. Il s'agirait, selon le gouvernement chinois, d'un retrait purement préventif destiné à rétablir la confiance du public dans les produits laitiers chinois.

Or, en dépit de ces propos rassurants, la présence de mélamine a été détectée mercredi dans au moins 31 nouveaux échantillons de lait en poudre vendus en Chine. Ce qui laisse toujours planer des doutes sur la sécurité alimentaire des produits laitiers fabriqués en Chine.

Un bébé se fait soigner après avoir été intoxiqué par le lait contaminé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un bébé se fait soigner après avoir été intoxiqué par le lait contaminé.

Photo : Agence France Presse

Cette contamination frauduleuse du lait en Chine a rendu malades près de 54 000 bébés dans le pays et quelques autres à Hong Kong et à Taïwan. Au moins quatre de ces enfants en sont morts.

Outre les préparations de lait pour bébés, plusieurs autres produits se sont révélés contaminés à la mélamine, dont des friandises, du chocolat, des biscuits, des yogourts ou encore des crèmes glacées de fabrication chinoise.

Pendant ce temps, le scandale prend une ampleur planétaire. Il ne se passe pas un jour sans que l'on ne découvre des traces de mélamine dans des produits alimentaires d'origine chinoise quelque part dans le monde.

Retrait de produits Nestlé

Jeudi, les autorités taïwanaises ont ordonné le retrait des tablettes de six types de produits laitiers de la multinationale Nestlé qui contiennent des ingrédients d'origine chinoise, après que des analyses eurent révélé la présence de mélamine dans ces produits.

Les autorités ont toutefois assuré qu'il n'y avait aucun risque pour la santé, mais que ce retrait des produits était nécessaire pour préserver la confiance du public. Une décision que le groupe suisse Nestlé dit ne pas comprendre, soulignant que les autorités taïwanaises admettent elles-mêmes que ces produits peuvent être consommés sans danger.

En Belgique, des concentrations de mélamine cinq fois plus élevées que les normes permises ont été découvertes dans des bonbons fabriqués en Chine. Des traces de mélamine ont aussi été découvertes dans des friandises de marque chinoise en Allemagne ainsi que dans de la nourriture pour bébés en Corée du Sud.

Des bretzels contaminés au Canada

Mercredi, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) avisait la population de ne pas consommer deux produits de bretzels de marque « OK OK Kaiser Pretzels » qui ont donné des résultats positifs aux tests de dépistage de mélamine de l'ACIA. Il s'agit précisément des produits Kaiser Strawberry Dressing Pretzel et Kaiser Choco Dressing Pretzel.

Qu'est-ce que la mélamine?

La mélamine est une substance chimique qui entre dans la composition de certains plastiques et adhésifs.

Selon ce qu'ont découvert les autorités chinoises, plusieurs fabricants de produits laitiers du pays, qui coupaient leur lait avec de l'eau pour en augmenter la quantité, y ajoutaient ensuite de la mélamine pour en élever frauduleusement la valeur minimale requise en protéines.

À faible dose, la mélamine n'est pas considérée comme hautement toxique à l'ingestion. Mais elle attaque les fonctions rénales et provoque des calculs rénaux, ce dont souffrent les milliers de bébés chinois intoxiqués. La consommation de mélamine peut aussi entraîner des dommages au système reproducteur, le cancer de la vessie, une insuffisance rénale aiguë ou carrément la mort.

Près de 70 marques de lait maternisé, produites par 22 fabricants, se sont avérées ainsi contaminées à la mélamine en Chine. La présence de mélamine a également été décelée dans plusieurs autres produits laitiers et friandises fabriqués en Chine.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Reuters

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.