•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hommage à la mémoire de Mme Boucher

Édifice Andrée-P.-Boucher
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancien hôtel de ville de Sainte-Foy porte désormais le nom d'Édifice Andrée-P.-Boucher en l'honneur de l'ex-mairesse de Sainte-Foy.

Plus d'un an après son décès, Andrée P. Boucher entre dans l'histoire de la Vieille Capitale.

Afin d'honorer la mémoire de l'ex-mairesse de Sainte-Foy, décédée en août 2007, la ville de Québec a rebaptisé, vendredi, l'ancien hôtel de ville de Sainte-Foy pour lui donner le nom d'Édifice Andrée-P.-Boucher.

Une nouvelle enseigne a été dévoilée en présence des membres de la famille de l'ex-mairesse et du successeur de Mme Boucher, Régis Labeaume.

Ce dernier a tenu à souligner que le souvenir de Mme Boucher survivra grâce au nouvel édifice. « C'est justement pour soustraire son souvenir à l'oubli que nous donnons aujourd'hui son nom à cet immeuble », a affirmé M. Labeaume lors de l'inauguration du bâtiment.

La journée a été empreinte d'une grande émotion pour les membres de la famille de Mme Boucher. « Un gros merci à toute la population qu'elle aimait tant et qui le lui a bien rendu », a affirmé, visiblement ému, le mari de l'ex-mairesse de Québec, Marc Boucher.

Marc BoucherAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le mari de l'ex-mairesse de Sainte-Foy, Marc Boucher.

Suivre les traces de Mme Boucher

Par ailleurs, des membres de la famille de l'ex-mairesse, dont son mari, ont évoqué la possibilité de faire carrière dans le domaine de la politique pour éventuellement suivre les traces de celle qui a occupé la mairie de Sainte-Foy pendant 16 ans.

En effet, Marc Boucher n'a pas écarté la possibilité de se présenter comme candidat indépendant au poste de conseiller municipal lors des prochaines élections municipales, en 2009.

La fille de la défunte mairesse, France Boucher, a quant à elle affirmé qu'elle songeait peut-être à entreprendre une carrière en politique municipale. « Est-ce qu'un jour je ferai de la politique? Je ne ferme pas de porte », a-t-elle lancé.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.