•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les marchés se redressent

Un courtier de la Bourse de Chicago

Photo : AFP / Amanda Rivkin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À l'instar des bourses européennes et asiatiques, New York et Toronto remontent en flèche, vendredi, revigorées par un plan de sauvetage de l'administration américaine évalué à 100 milliards de dollars.

Les bourses du monde entier sont remontées en flèche, vendredi, dopées par un vaste plan de l'administration américaine pour tenter de résoudre la crise du crédit.

À la clôture, vendredi, la Bourse de New York était en forte hausse, continuant sur sa lancée de la veille. Le Dow Jones a gagné 3,35 %, à 11 388 points, et le Nasdaq 3,40 %, à 2274 points.

À Toronto, le TSX gagnait 7,03 % à 12 913 points, après avoir récupéré 1,2 % jeudi.

Londres avait repris 8,84 % en fin de journée, vendredi, Paris 9,27 %, Francfort 5,56 %, tandis que la bourse norvégienne dépassait les 8,53 % et l'autrichienne, 11,5 %.

Ce sont les marchés asiatiques qui ont ouvert le bal de ce soulagement. Tous les parquets reprenaient plusieurs points de pourcentage, Shanghai allant jusqu'à frôler le 10 % (9,46 %), grâce notamment à l'abolition d'une taxe sur les transactions boursières en Chine.

Le plan américain

Cette hausse s'explique par un projet du Trésor américain de créer un fonds de crise. Il s'agirait d'une structure destinée à reprendre les mauvaises dettes, soit racheter les actifs douteux des institutions financières en difficulté. Un dispositif semblable avait été instauré dans les années 1980, après l'effondrement de centaines de caisses d'épargne.

Le Trésor a mis en place une première pièce de ce plan, vendredi, en créant une structure de garantie des fonds communs de placement monétaires. Cette garantie est dotée de 50 milliards de dollars.

« Pendant l'année à venir, le Trésor américain va assurer les avoirs de tout fonds commun de placement monétaire commercialisé - auprès des investisseurs individuels et institutionnels - admissible », explique un communiqué du Trésor. Les fonds qui bénéficieront de ce mécanisme devront verser une prime.

Nous ne voulons pas qu'une proportion importante d'Américains qui détiennent de tels fonds communs de placement perdent confiance dans la solidité et la sécurité de ces fonds et qu'ils commencent à en exiger le remboursement.

Une citation de :Un responsable du Trésor américain

De son côté, la Réserve fédérale a annoncé que son guichet d'escompte pourrait être utilisé pour financer le rachat d'ABCP, des titres adossés à des actifs dont la liquidité s'est dégradée depuis le début de la crise.

Les discussions entre le Congrès, la Réserve fédérale américaine et le Trésor américain se poursuivront ce week-end, afin de développer d'autres solutions.

Ce plan s'ajoute à une série d'initiatives, notamment le sauvetage des géants hypothécaires Fannie Mae et Freddie Mac, ainsi que de l'assureur AIG. Six banques centrales, dont celle du Canada, ont aussi convenu, jeudi, d'un accord de 180 milliards de dollars. Cette somme s'ajoute aux précédentes liquidités injectées dans le marché depuis lundi.

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, et Reuters

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.