•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sénateur Beaudoin n'est plus

Sénateur Beaudoin

Sénateur Beaudoin

Radio-Canada

L'ancien sénateur et constitutionnaliste Gérald-A. Beaudoin est mort mercredi soir, à l'hôpital de Hull.

M. Beaudoin souffrait de fibrose pulmonaire. Né le 15 avril 1929, il était âgé de 79 ans. Marié à Renée Desmarais, il laisse ses quatre filles dans le deuil: Viviane, Louise, Denise et Françoise.

En 1956, il entre au ministère de la Justice, à Ottawa, comme conseiller juridique. Neuf ans plus tard, il passe à la branche juridique de la Chambre des communes en tant que conseiller parlementaire adjoint.

Brian Mulroney le nomme au Sénat le 26 septembre 1988 en tant que progressiste-conservateur, puis il passe au Parti conservateur en 2004. Il doit quitter son siège le 15 avril 2004, ayant atteint les 75 ans, soit l'âge de la retraite obligatoire.

Grand constitutionnaliste, il a écrit plusieurs livres sur le sujet et co-présidé la commission Beaudoin-Edwards sur l'unité canadienne. Il a aussi traduit la Charte canadienne des droits et libertés.

Parmi ses ouvrages, soulignons:

  • Essais sur la Constitution, 1979
  • Le partage des pouvoirs, 1980
  • La Constitution du Canada, 1990
  • Le fédéralisme au Canada, 2000
  • Les droits et libertés au Canada, 2000

M. Beaudoin a poursuivi sa carrière de constitutionnaliste à l'Université d'Ottawa, où il a été nommé doyen en droit civil à l'âge de 40 ans.

Il a étudié aux universités de Montréal et de Toronto, pour ensuite décrocher un doctorat honoris causa de l'université belge de Louvain-La-Neuve.

L'ancien sénateur a reçu l'Ordre du Canada en 1980.

Il vivait à Gatineau depuis 1956.

Brian Mulroney accueille la nouvelle avec chagrin

L'ancien premier ministre Brian Mulroney a fait part de sa tristesse sur les ondes de Radio-Canada. « Il s'agissait d'un grand gentleman et d'un grand juriste. C'est avec beaucoup de chagrin que j'ai appris son décès », a-t-il déclaré. Et d'ajouter: « Le Canada a perdu un grand homme d'État ».

Le chef du Parti libéral du Canada, Stéphane Dion, a présenté ses condoléances à la famille de M. Beaudoin. Lors d'un arrêt au Nouveau-Brunswick, M. Dion a vanté les qualités de l'ancien sénateur.

« De tous les êtres humains que j'ai connus dans ma vie, j'en ai connu qui aimaient beaucoup le Canada, mais je n'en ai jamais rencontré aucun qui aimait autant la Constitution du Canada et le débat autour de la constitution. [...] Il va nous manquer énormément », a-t-il déclaré.