•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ike frappe La Havane

Des Cubains dans l'attente de Ike.
Des Cubains dans l'attente de Ike. Photo: La Presse canadienne / AP Photo/Fernando Llano
Radio-Canada

Après avoir fait 4 morts dans l'est et le centre de Cuba, l'ouragan Ike s'abat sur sa capitale, où quelque 240 000 personnes ont été évacuées de façon préventive.

Ike, rétrogradé au rang d'ouragan de catégorie 1, poursuit sa traversée d'est en ouest de l'île de Cuba.

De fortes pluies et des vents de près de 120 km/h ont commencé à s'abattre sur la capitale, La Havane, mardi. Quelque 240 000 personnes ont été évacuées des zones les plus susceptibles d'être inondées.

L'oeil de Ike est entré en matinée aux environs de Punta Capitana, à 70 km au sud-ouest de La Havane. Il a traversé cette région en quelques heures.

Les rues de La Havane, ville de 2,2 millions d'habitants qui s'étire sur de nombreux kilomètres le long de la mer, sont pratiquement désertes. Toute circulation y est d'ailleurs interdite, et la ville est toujours en état d'alerte maximal. L'électricité y a été coupée, lundi soir, pour éviter les accidents, ce qui a entraîné du même coup l'arrêt de la distribution d'eau courante.

On craignait particulièrement les inondations, notamment dans le coeur historique de la ville, la vieille Havane, où les bâtiments patrimoniaux sont fragiles. Certains de ces joyaux de l'architecture datent de trois siècles et pourraient ne pas résister aux forts vents.

L'ouragan a quitté l'île en fin de journée pour poursuivre sa route vers le golfe du Mexique. L'ouragan devait se renforcer avant d'atteindre le Texas ou le nord du Mexique ce week-end.

Dans le sud des États-Unis, des compagnies de pétrole évacueront du personnel des plateformes extracôtières du golfe du Mexique, mercredi. Les îles américaines Keys, en Floride, ont aussi été placées en état d'alerte.

Quatre morts

Les dommages causés par Ike à BaracoaIke a causé d'importants dégâts à Baracoa, dans l'est du pays Photo : AFP

Ike a commencé sa traversée de Cuba lundi. Plus de 1 millions de personnes ont été évacuées sur l'île, dont l'est a été particulièrement durement touché.

Les autorités ont d'ailleurs signalé les quatre premiers décès de cette saison des ouragans. Selon la télévision d'État, deux hommes ont été tués alors qu'ils enlevaient une antenne d'un toit et une femme est morte en raison de l'effondrement de sa maison. Un homme a été tué quand un arbre lui est tombé dessus.

D'abord classé de catégorie 2 sur 5 sur l'échelle Saffir-Simpson, Ike avait un souffle de 160 km/h. Mais la partie la plus forte de l'ouragan a quitté la terre ferme au sud de la province centrale de Ciego de Avila, 420 km au sud-est de La Havane, et les météorologues l'ont ensuite rabaissé à la catégorie 1.

Mardi matin, les autorités demandaient toujours aux évacués d'attendre avant de regagner leur domicile, estimant que la situation est encore trop dangereuse et que les structures de plusieurs bâtiments peuvent avoir été fragilisées.

À Cuba, sur les quelque 1,9 million de personnes évacuées des zones les plus dangereuses, 10 000 sont des touristes en villégiature dans la station balnéaire de Varadero, à 140 kilomètres à l'est de la capitale cubaine.

Crise en Haïti

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU a estimé, mardi, que 800 000 personnes ont un besoin urgent d'aide humanitaire à Haïti.

Les Gonaïves en Haïti après le passage de trois ouragansLes Gonaïves en Haïti après le passage de trois des quatre ouragans

La situation est particulièrement critique aux Gonaïves, ville du nord du pays durement touchée par les pluies qui ont suivi les cyclones. L'aide humanitaire peine toujours à être acheminée dans plusieurs zones en raison des inondations et de la pluie. Des besoins de base, comme de l'eau potable, de la nourriture et des premiers soins doivent toujours être comblés.

Le pays peine à se remettre des trois catastrophes majeures qu'ont été les passages des tempêtes Fay, Gustav et Hanna. Elles ont fait au moins 600 morts et plongé des milliers d'habitants dans le désarroi et le dénuement le plus total.

Bien qu'Ike n'ait pas directement touché Haïti, il a causé la mort d'au moins 60 personnes dans un même village, dont 13 enfants. Le drame a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche, dans le village de Cabaret, dans le nord du pays.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press