•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rappel de fromages

Radio-Canada

Québec confirme une première mort directement causée par la listériose et rappelle 11 fromages au total par crainte d'une contamination. Deux usines et 300 détaillants sont visés.

Québec demande le rappel de onze fromages en raison d'une possible contamination à la bactérie Listeria monocytogenes.

Huit sont produits par la fromagerie Médard de Saint-Gédéon, au Lac-Saint-Jean.

Ils ont été emballés après le 12 juillet.

Liste de fromages rappelés au Québec

Les trois autres fromages retirés du marché sont fabriqués par les Fromagiers de la table ronde à Sainte-Sophie dans les Laurentides. Ils ont été emballés après le 14 juillet.

  • Le Fleurdelysé
  • Le Fou du Roy
  • Le Rassembleu

Un premier avis concernant ces trois fromages avait été diffusé le 4 septembre.

Les deux entreprises fournissent 300 détaillants au Québec.

En conférence de presse, samedi, le porte-parole du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), Guy Auclair, a évoqué le risque de contamination croisée.

Par conséquent, tous les fromages qui auraient pu être touchés par le même couteau que celui ayant servi à trancher les fromages rappelés seront jetés. Tous les détaillants de ces fromages (Nouvelle fenêtre) seront visités par des inspecteurs du MAPAQ d'ici dimanche.

Fromages rappelés au Québec en raison de l'éclosion de listériose

Les inspecteurs jettent sur les fromages visés un produit qui les dénature, comme de l'eau de javel, pour empêcher toute vente de ces produits. Les établissements, tant les deux fromageries que les détaillants, doivent ensuite nettoyer tous leurs équipements avant de reprendre la coupe de fromages.

Dans des établissements visités par Radio-Canada, des étalages entiers de fromages, de pâtés et de charcuterie ont été vidés de leur contenu. Des marchands évaluent leurs pertes à des dizaines de milliers de dollars.

La liste des produits ayant fait l'objet d'un avis du MAPAQ se retrouve sur son site Internet (Nouvelle fenêtre).

Radio-Canada a appris jeudi que le MAPAQ avait lancé une enquête spéciale dans certaines usines laitières québécoises. Une trentaine de fabricants de fromages québécois sont visités par les inspecteurs du ministère.

Quinze personnes contaminées

Les autorités sanitaires québécoises ont fait le point, samedi, sur cette présence de la bactérie Listeria monocytogenes dans des fromages.

La direction de la santé publique a confirmé 15 cas de contamination d'une même souche. Des 15 personnes contaminées, 14 ont dû être hospitalisées et une a perdu la vie.

Quatre femmes enceintes ont notamment été contaminées. Trois d'entre elles ont accouché prématurément, ce qui pourrait être une conséquence de la listériose.

Un seul des trois bébés nés prématurément est contaminé, cependant. Il est présentement traité.

Le ministère de la Santé a rappelé aux femmes enceintes d'être très prudentes pour contrer la bactérie.

Neuf autres cas de contamination sont présentement à l'examen afin de déterminer la souche de la bactérie.

La Listeria monocytogenes, une bactérie très virulente, se manifeste notamment par des vomissements, une fièvre persistante, des nausées. Elle est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes et les personnes à la santé déjà fragile. Elle peut entraîner des infections sanguines, cérébrales, et causer la mort.

Promesse d'enquête

Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a déjà promis une enquête indépendante sur l'éclosion de listériose au Canada causée par la contamination d'aliments produits à l'usine de Toronto de Maple Leaf Foods.

Les enquêteurs évalueront l'efficacité des organismes fédéraux à coordonner le rappel des produits, devront étudier les circonstances de l'éclosion de listériose et formuleront des recommandations, a précisé M. Harper, samedi.

L'opposition à Ottawa a reproché au gouvernement conservateur d'avoir délégué à l'industrie, en mars dernier, la responsabilité d'inspecter ses propres aliments.

Aucun thème sélectionné