•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Raymond Gravel quitte la politique

Radio-Canada

Le député bloquiste ne sera pas candidat aux prochaines élections fédérales. Les ministres conservateurs David Emerson et Loyola Hearn quitteraient également la politique.

Le prêtre et député Raymond Gravel ne sera pas candidat aux prochaines élections fédérales.

En entrevue à Radio-Canada, M. Gravel a dit avoir aimé son expérience avec le Bloc québécois et aurait souhaité briguer un second mandat.

Le Vatican a toutefois ordonné à M. Gravel de choisir entre l'Église et la politique.

Dès son entrée en politique, l'abbé Gravel avait fait savoir qu'il ne ferait pas le saut en politique s'il ne pouvait pas conserver le statut de prêtre.

Raymond Gravel est député du comté de Repentigny depuis 2006. Après avoir reçu le feu vert du Vatican, le controversé curé de la paroisse Sainte-Anne-des-Plaines s'est présenté lors de l'élection complémentaire rendue nécessaire par la mort du député bloquiste Benoît Sauvageau.

Mouvements chez les conservateurs

Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères David Emerson et celui des Pêches et Océans Loyola Hearn ne se présenteront pas aux prochaines élections, a annoncé mardi le réseau CTV.

Élu deux fois sous la bannière libérale dans la circonscription de Vancouver-Kingsway, David Emerson avait fait l'objet de critiques lorsqu'il a rejoint les rangs conservateurs quelques jours après les élections générales de janvier 2006.

L'ancien député progressiste-conservateur de Richmond-Arthabaska, André Bachand, pourrait quant à lui effectuer un retour en politique fédérale, selon le Journal de Montréal. Devenu indépendant en 2003 à la suite de la fusion entre le Parti progressiste-conservateur et l'Alliance canadienne, M. Bachand porterait les couleurs du Parti conservateur dans la circonscription de Sherbrooke.