•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort d'une décharge de Taser

taser
Radio-Canada

Une confrontation lors d'une opération policière dans la capitale manitobaine entraîne la mort d'un individu sur lequel un agent a utilisé un pistolet électrique pour l'immobiliser.

Après l'affaire Dziekanski à Vancouver, voilà que l'utilisation du pistolet électrique Taser cause un autre incident tragique.

Un homme est mort à Winnipeg, mardi, après-midi, après avoir reçu une décharge de Taser d'un policier.

Les policiers affirment avoir reçu un appel d'urgence vers 16 h, heure avancée du Centre. À leur arrivée sur les lieux, une confrontation est survenue et l'un des agents a utilisé son Taser.

L'homme est mort à l'hôpital. Les policiers n'ont pas précisé l'âge de l'individu ni le niveau d'expérience du policier. Il s'agirait toutefois du premier incident mortel impliquant un pistolet Taser.

Une enquête a été ouverte sur cet incident.

Robert Dziekanski, un immigrant polonais, est mort l'an dernier après qu'un policier eut employé un pistolet Taser pour l'immobiliser. M. Dziekanski avait un comportement agité, selon les policiers qui l'ont interpellé. L'enquête a révélé qu'il attendait sa mère depuis une dizaine d'heures sans avoir réussi à la trouver.

Des enquêtes ont notamment été lancées par le gouvernement de la Colombie-Britannique, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le commissaire aux plaintes de la GRC.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC